public forum
home forum magazine gallery links about faq courtesy
It is currently Wed Dec 17, 2014 1:58 pm

All times are UTC - 7 hours [ DST ]




Post new topic Reply to topic  [ 30 posts ]  Go to page 1, 2  Next
Author Message
 Post subject: Festival d'Avignon 2005
PostPosted: Mon Mar 07, 2005 8:29 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Festival d'Avignon, théâtre de la danse

En leur réservant la cour d'honneur, l'édition 2005 fait une large place aux chorégraphes.

Par René SOLIS

samedi 05 mars 2005 _ Liberation
Quote:
la part de danse dans la programmation reste minoritaire, même si non négligeable : Wim Vandekeybus (qui occupera la Carrière Boulbon), Christian Rizzo, William Forsythe, Jan Lauwers et Josef Nadj (artiste associé en 2006) figurent parmi les invités.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Festival d'Avignon 2005
PostPosted: Tue Mar 08, 2005 1:59 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
[url=http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-400693,0.html]L'homme sous toutes ses coutures au programme du Festival d'Avignon
[/url]
LE MONDE | 07.03.05
Le Flamand Jan Fabre est le créateur associé de la 59e édition, du 8 au 27 juillet.
par Fabienne Darge
Quote:
Après le jeune metteur en scène allemand Thomas Ostermeier, qui avait "chapeauté" le Festival d'Avignon 2004, l'artiste flamand Jan Fabre sera cette année le créateur associé de cette 59e édition. Celle-ci se tiendra du 8 au 27 juillet et sera plus que de coutume ouverte à toutes les disciplines artistiques.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Mon Jul 04, 2005 9:20 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Codirecteur avec Hortense Archambault, il n'a pas souhaité de pur théâtre dans la Cour d'honneur
Vincent Baudriller, rupture de tons en Avignon

Armelle Héliot
Le Figaro _ 04 juillet 2005
Quote:
Programmer huit soirs durant Jan Fabre dans la Cour d'honneur du Palais des papes, c'est d'abord parier sur 8 fois 1 800 spectateurs... Sur ce point, le directeur joue la sérénité. Il a dû oublier ce que certains observateurs nomment, non sans malice, «l'hémorragie de public», lorsque fut donnée, pour une représentation que l'on avait promise «unique» (une fois, une seule), la pièce intitulée Je suis sang. Pour le moment, Vincent Baudriller l'affirme, «les réservations sont satisfaisantes». Il sait bien, et le souligne, que «le public d'Avignon est très ouvert, très tolérant et très désireux de connaître des univers nouveaux». Que Jan Fabre soit un talent neuf, on en doute personnellement.



Le programme du festival d'Avignon
LE MONDE | 04.07.05

La querelle du théâtre
LE MONDE | 04.07.05
par Nathaniel Herzberg
Quote:
La chorégraphe Mathilde Monnier présentera frère&soeur, Jean-Louis Trintignant "donnera à entendre" la poésie d'Apollinaire, et Jan Fabre, artiste associé de cette édition 2005, offrira au public... du Jan Fabre. Cette programmation scelle-t-elle la mort du théâtre classique ? Ou plutôt l'agonie du festival rêvé et façonné par Jean Vilar ? Pendant les festivités, la polémique, provisoirement calmée, retrouvera un peu de vigueur, offrant une scène d'occasion à ceux qui s'en sentent privés.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Wed Jul 06, 2005 2:08 am 
Offline

Joined: Mon Jul 26, 2004 11:01 pm
Posts: 194
Location: france


Top
 Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Wed Jul 06, 2005 2:12 am 
Offline

Joined: Mon Jul 26, 2004 11:01 pm
Posts: 194
Location: france
pardon, erreur

Un article dans club-internet actualités aujourd'hui, rubrique culture.
Je ne mets pas de lien, je suis fachée avec les manipulations aujourd'hui, malgré la patience de Shana et ses bons conseils.


Top
 Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Fri Jul 08, 2005 7:53 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Flamme flamande à Avignon

L'inclassable Jan Fabre ouvre ce soir un 59e festival axé sur la Flandre et le mélange des genres.

Par René SOLIS

vendredi 08 juillet 2005 _ Liberation
Quote:
Cap au nord : le 59e Festival d'Avignon qui s'ouvre ce soir aura l'accent flamand. Quatre ans après le choc de Je suis sang, le chorégaphe-plasticien-auteur-metteur en scène Jan Fabre retrouve la cour d'honneur pour une nouvelle création intitulée l'Histoire des larmes.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Wed Jul 13, 2005 8:42 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Le chorégraphe trace un paysage en forme d'autoportrait.
Nadj en enfance

Par René SOLIS

mercredi 13 juillet 2005 _ Liberation

Last Landscape
de Josef Nadj, chapelle du lycée Saint-Joseph, jusqu'au 24 juillet.
Quote:
Nadj danse le rêve d'un espace que l'on peut dessiner, mais pas traverser, un univers où seules existent l'horizontale et la verticale, une pure image. Dans tous ses spectacles, Josef Nadj, qui sera l'invité d'honneur de l'édition 2006 du festival, poursuit le rêve d'une chorégraphie où les corps ne seraient plus que des apparitions.



Vandekeybus mêle danse, théâtre et arts plastiques sans convaincre.
Beaucoup trop «Puur»

Par Marie-Christine VERNAY

mercredi 13 juillet 2005 _ Liberation

Puur de Wim Vandekeybus, carrière Boulbon, jusqu'au 22/07
Quote:
Seuls quelques porters majestueux, qui disent le bonheur du couple et le transport amoureux, sauvent le spectacle de la vulgarité. Pouvoir, réclusion, aliénation, dépendance, sont les mots qui tracent le chemin des interprètes. On attendait beaucoup plus de Vandekeybus qu'une pièce à la mode mêlant danse, théâtre et art plastique pour produire un bel effet.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Wed Jul 13, 2005 9:28 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Instantané
Performance : William Forsythe expose la douleur à Avignon
LE MONDE | 13.07.05
par Rosita Boisseau
Quote:
William Forsythe déploie une proposition multimédia simple et sophistiquée, dont la beauté plastique tend un arc entre l'agonie de sa femme et la mort de tous.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Fri Jul 15, 2005 8:53 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Une performance concise autour de la maladie et de la douleur.
L'atelier squelettes de Forsythe

Par René SOLIS

jeudi 14 juillet 2005 _ Liberation
Quote:
Trois danseurs, David Kern, Roberta Mosca et Christopher Roma, interprètent entre les tables une chorégraphie elle aussi toute en pliures et en torsions, relayées par des images floues sur l'écran. Récit très dur de la maladie et de la mort d'une danseuse, où Forsythe met en parallèle le cancer et la xénophobie, You Made Me a Monster n'a pas de visée compassionnelle.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Tue Jul 19, 2005 4:05 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Il sera l'artiste associé en 2006 et propose «Last Landscape» avec le musicien Vladimir Tarasov
Les émouvants paysages de Josef Nadj à Avignon

Armelle Héliot
Le Figaro _ 16 juillet 2005
Quote:
Il rêve de parvenir au geste pur qui, dans sa simplicité même, sature d'émotions la mémoire. Il se souvient d'un spectacle de Joël Jouanneau. «Pour moi, le moment le plus important auquel j'ai assisté c'est L'Inquisitoire de Pinget avec David Warrilow. Impassible, immobile, impressionnant.» Immobile. Le secret du danseur. «Pure présence. Mais avec du sens.»


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Tue Jul 19, 2005 9:04 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Critique
Josef Nadj et Vladimir Tarasov en symbiose
LE MONDE | 19.07.05
par Rosita Boisseau
Quote:
A minuit, dans la chapelle du lycée Saint-Joseph, le chorégraphe Josef Nadj (qui sera l'artiste associé du festival de 2006) tisse l'un des dialogues les plus généreux, l'un des plus subtils aussi, qu'il nous ait été donné de voir récemment sur un plateau de danse.


Critique
Enquête chorégraphique au bord du gouffre
LE MONDE | 18.07.05
par Rosita Boisseau
Quote:
Les titres des deux spectacles conçus en miroir par Gisèle Vienne mentent : Une belle enfant blonde/ AYoung, Beautiful Blonde Girl et I Apologize, présentés à la Chapelle des Pénitents-Blancs, ne sont ni idylliques ni polis. Certains spectateurs l'ont appris à leurs dépens. La belle enfant blonde se retrouve brûlée vive par inadvertance lors d'une fête populaire ; le jeune homme au centre du second spectacle ne s'excuse de rien, surtout pas de son goût pour la mort.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Wed Jul 20, 2005 4:06 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
«Needlapb 10», esquisses honteuses et improvisations creuses de Jan Lauwers
Un brouillon en guise de spectacle
par René Sirvin
Le Figaro _ 20 juillet 2005
Quote:
Needlapb 10 n'est pas non plus une création de la Needcompany, mais seulement «des éléments jetés comme ça : si vous aimez, on en fera quelque chose». Vrai ou faux, ce qui était annoncé (et vendu) comme théâtre-danse-musique-vidéo pue l'improvisation du dernier moment et l'imposture sans vergogne.



«Needlapb 10», danse tendance recyclage
Sous couvert de défrichage, Jan Lauwers pioche dans une chorégraphie déjà vue.
Par Marie-Christine VERNAY
mercredi 20 juillet 2005 _ Liberation
Quote:
Il y a un an, le metteur en scène flamand Jan Lauwers créait dans ce même Festival d'Avignon la Chambre d'Isabella. Le spectacle, qui fit un tabac, ne cesse depuis de tourner (plus de 180 représentations). Pour cette édition, Lauwers a voulu montrer un autre aspect de son travail : le needlapb. Il ne s'agit ni d'un event à la Cunningham, ni d'improvisation, ni vraiment de work in progress.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Thu Jul 21, 2005 4:31 am 
Offline

Joined: Sun Jan 09, 2005 12:01 am
Posts: 29
Location: France
Chat avec Jan Fabre sur le site de Libération aujourd'hui de 13h à 13h30.


Top
 Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Thu Jul 21, 2005 4:44 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Merci pour l'info lisef.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Thu Jul 21, 2005 6:18 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Il y a tout un dossier très critique sur le festival d'Avignon 2005 dans Le Figaro aujourd'hui :

Cité des papes, la vérité éclate : la direction artistique manque cruellement d'audace et d'imagination
Le public en colère à Avignon
par Armelle Héliot
Quote:
Le public est en colère et le fait savoir. Partout, il quitte les salles et bronche bruyamment à la fin quand ce n'est pas en plein spectacle. Tiendra-t-il huit jours de plus ? Les nombreuses places encore disponibles jusqu'au terme de l'édition 2005 trouveront-elles preneurs ?


«Une belle enfant blonde» et «I Apologize», l'ennui plombant et l'ambiguïté révoltante
La salonarde, le tatoué, les poupées
A. H.
Quote:
On croit avoir tout vu, être allé au bout de la médiocrité, de la prétention, de la confusion des genres. Mais non. Il y a toujours mieux, c'est-à-dire toujours pire, ainsi qu'en témoignent de désolante façon les deux propositions de l'ineffable Gisèle Vienne à la Chapelle des pénitents blancs.


Entretien avec le conseiller régional de Paca
Renaud Muselier : «Le public est souverain»
Ancien secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, conseiller régional de Paca, Renaud Muselier est le premier adjoint au maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin.
Propos recueillis par Aliette de Broqua
Quote:
Le public est souverain, pas le politique. La politique ne doit jamais s'immiscer dans la création. La subvention est là pour aider à la création mais elle n'est pas là pour donner une ligne directrice. Seuls l'engouement et le succès populaire sont la preuve de la réussite d'un festival. Cette année, nous sommes dans le débat. C'est une habitude des municipalités d'Avignon de ne jamais s'immiscer dans les programmations. Nous même à Marseille, dans notre politique culturelle, il y a toujours eu la liberté pour nos artistes.


Éditorial
Avignon, rien ne va plus
par Armelle Héliot
Quote:
On est effectivement en plein «supermarket». C'est chic, c'est tendance, c'est conceptuel. C'est to talement coupé du pays réel. On lance des prototypes, au public de tester. On ne s'adresse qu'à un petit cercle «branché», s'enivrant de ses audaces de chaisière et de ses piètres inventions.


Top
 Profile E-mail  
 
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 30 posts ]  Go to page 1, 2  Next

All times are UTC - 7 hours [ DST ]


Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
cron
The messages in this forum are posted by members of the general public and do not reflect the opinions or beliefs of CriticalDance or its staff.
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group