public forum
home forum magazine gallery links about faq courtesy
It is currently Thu Apr 24, 2014 1:23 pm

All times are UTC - 7 hours [ DST ]




Post new topic Reply to topic  [ 4 posts ] 
Author Message
 Post subject: Songe d'une nuit d'été - 27 juin 2001
PostPosted: Wed Jun 27, 2001 2:51 pm 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
<B>Représentation du 27 juin 2001</B><P>Distribution :<BR>Delphine Moussin (Hyppolyte/Titania), Wilfried Romoli (Thésée/Obéron), Emmanuel Thibault (Puck), Karin Averty (Hermia), Elisabeth Maurin (Helena), Sébastien Thill (Lysandre), Karl Paquette (Demetrius), Yann Bridard (Bottom), Aurélien Houette (Flute) Simone Valastro, Sébastien Bertaud, Laurent Quéval, Pierre Rétif (les comédiens), Hervé Moreau (Phalène), Karine Villagrassa, Virginie Rousselière, Muriel Zusperreguy (les fées)<P>Deuxième représentation du songe et deuxième distribution, celle-ci était à la fois meilleure et moins bonne que la première mais l'ensemble était plus homogène. <BR>Delphine Moussin incarne Hyppolyte/Titania de manière complètement différente de celle d'Aurélie Dupont. Leurs personnages sont différents, si physiquement la Titania de Delphine est plus belle plastiquement à voir, elle n'a pas le côté majestueux d'Aurélie, par contre en dépit d'un prologue en demi-teinte, elle a campé une sublime Hyppolyte qui découvre enfin l'amour après ce songe révélateur et quel équilibre à la fin du grand pdd final. <P>A ses côtés Wilfried Romoli, s'il a la prestance d'Obéron est quelque peu limité techniquement actuellement, par contre ses pas de deux avec Delphine sont absolument époustouflants. Quel partenaire, et quel acteur, l'éclat de rire qu'il a quand il s'aperçoit que Titania est amoureuse d'un âne, sa réaction devant la demande en mariage d'Héléna par Démétrius montre l'étendue de ses talents.<P>Emmanuel Thibault pose un problème, en Philostrate, il a été parfait, de plus la chorégraphie rigoureuse est faite pour ses qualités virtuoses. En effet Neumeier semble avoir fait une véritable chorégraphie pour Philostrate avec variation sur la marche nuptiale, alors que Puck en dépit de quelques indications et quelques passages imposés, comme la fessée d'Obéron, les portés laisse plus libre cours aux qualités d'improvisation du danseur. En dépit de sa silhouette de lutin, il manque de démesure et de folie, il n'est pas assez heureux de ses plaisanteries pourtant Puck est un personnage "méchant" qui aime se moquer et rire, d'ailleurs il ne fait pas rire le public de la même façon que Jérémie Bélingard, qui était irresistible dans le grand pas de quatre des amants "désunis".<P>Karin Averty est une Hermia mutine et charmante, elle allie en plus une technique de fer, quels magnifiques équilibres ! <BR>A ses côtés Elisabeth Maurin est toujours aussi irresistible en Héléna. Quelle grande artiste, quand on voit qu'il y a une semaine, elle était la plus bouleversante des Juliette et que là nous voyons une danseuse "comique" sur scène, ses dons d'actrice sont époustouflants.<P>En Lysandre, John Neumeier a décidé de faire confiance à un de ses danseurs de prédilection en la personne de Sébastien Thill en remplacement de Guillaume Charlot blessé. Si sa danse est parfois quelque peu limitée techniquement, son interprétation au niveau du jeu est très bonne et quel partenaire. <P>Karl Paquette est meilleur en Démétrius que le soir de la générale, il est plus "sec" et plus fougueux, son jeu est également parfait de même que ses talents de partenaire.<P>Le meilleur de la soirée était Yann Bridard en Bottom, mal aimé et peu distribué, il est inattendu dans ce rôle un peu "grotesque" même si on connait ses talents de comédien, il a été magnifique et a campé un personnage plus attendrissant que grotesque et son duo avec Moussin quand il est transformé en âne était un moment de pur magie. Lors de la tragédie de Pyrame et Thisbé il a été secondé par un Aurélien Houette transcendant dans ce rôle. A noter la performance extraordinaire en Lion de Laurent Quéval. Malgré un meilleur niveau des comédiens, le public était bizarre et ne riait pas, applaudissant comme si le spectacle était fini à la fin de la marche nuptiale.<P>Enfin la prochaine distribution verra le retour de Platel en Titania aux côtés de Yann Saiz en Obéron.<p>[This message has been edited by Cathy (edited July 10, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Songe d'une nuit d'été - 27 juin 2001
PostPosted: Wed Jul 04, 2001 12:19 pm 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
<B>Représentation du 4 juillet 2001</B><P>Distribution :<BR>Delphine Moussin (Hyppolyte/Titania), Wilfried Romoli (Thésée/Obéron), Emmanuel Thibault (Puck), Karin Averty (Hermia), Clairemarie Osta(Helena), Sébastien Thill (Lysandre), Karl Paquette (Demetrius), Yann Bridard (Bottom), Aurélien Houette (Flute) Simone Valastro, Sébastien Bertaud, Audric Bezard, Pierre Rétif (les comédiens), Hervé Moreau (Phalène), Karine Villagrassa, Virginie Rousselière (les fées).<P><BR>La deuxième de Delphine Moussin dans le Songe d'une nuite d'été a montré encore plus ses qualités artistiques, notamment dans la partie Hyppolyte où elle était rayonnante dans le pdd final et avait un lyrisme certain, même si techniquement, il était sans doute meilleur le premier soir. Ses pdd avec Wilfried Romoli sont magnifiques, c'est un porteur né qui sait mettre en valeur ses partenaires, mais celui-ci est quand même un peu court techniquement maintenant, même si sa présence est certaine.<BR>En Puck Emmanuel Thibault est très décevant, si techniquement il assure le rôle, son jeu se contente à écarquiller les yeux et ouvrir la bouche pour marquer son étonnement ou sa joie. Il n'y a pas de malignité dans son personnage, pourtant Puck n'est pas un héros complètement sympathique qui se réjouit des tours qu'il fait aux humains. Thibault manque singulièrement de présence sur scène et de talent d'improvisation. On comprend pourquoi Bélingard lui a été préféré en premier danseur, car malgré tous ses défauts, Jérémie joue et danse magnifiquement.<P>Côté amoureux, la palme revient à Clairemarie Osta, Héléna drôle et touchante, à la technique d'acier. Karin Averty est toujours très bien en Hermia plus coquette. Karl Paquette est toujours identique et Sébastien Thill est tout à fait à sa place en Lysandre, en dépit de quelques défaillances techniques. On pouvait remarquer dans les fées, la superbe prestation d'Hervé Moreau en Phalène, et également Nathalie Aubin.<P>Yann Bridard a été un Pyrame particulièrement inspiré et drôle ce soir, et il est toujours un touchant Bottom. Seule réserve pourquoi donner le rôle du Lion à Audric Bézard qui a du mal à passer après Laurent Quéval dans ce rôle.<P>Demain doit avoir lieu la première d'Eleonora Abbagnato aux côtés de Yann Bridard en Obéron et Hervé Courtain en Puck.<BR><p>[This message has been edited by Cathy (edited July 04, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Songe d'une nuit d'été - 27 juin 2001
PostPosted: Mon Jul 09, 2001 12:38 pm 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
<B>Représentation du 9 juillet 2001</B><P>Distribution :<BR>Delphine Moussin (Hyppolyte/Titania), Wilfried Romoli (Thésée/Obéron), Emmanuel Thibault (Puck), Marie-Agnès Gillot(Hermia), Fanny Fiat (Helena), Yann Saiz(Lysandre), Lionel Delanoé(Demetrius), Yann Bridard (Bottom), Aurélien Houette (Flute) Simone Valastro, Sébastien Bertaud, Aurdric Bezard, Pierre Rétif (les comédiens), Hervé Moreau (Phalène), Karine Villagrassa, Virginie Rousselière, Muriel Zusperreguy (les fées)<P>Troisième représentation du couple Moussin/Romoli. Ceux-ci sont toujours aussi magnifiques dans leurs pdd complètement maitrisés que ce soit en Hippolyte/Thésée ou en Titania/Obéron où leur autorité naturelle fait merveille. Delphine Moussin est encore meilleure avec Botton (Yann Bridard) transformé en âne qu'elle n'avait aucune peine à chevaucher ce soir. Marie-Agnès Gillot, est trop lyrique dans ce rôle, elle semble plus chercher à émouvoir. Il est évident que le rôle d'Hermia est à l'opposé de celui d'Héléna, mais elle a un côté un peu trop "gnangnan" que n'a absolument pas Karin Averty. Ceci étant cette dernière doit danser le rôle depuis la création et peut-être que l'approche de Marie-Agnès correspond plus à celle que Neumeier souhaite aujourd'hui pour le personnage, même si celle de Karin Averty semble plus gaie. Yann Saiz et Lionel Delanoé campaient toujours le duo d'amoureux avec leur talent habituel. Saiz peut laisser libre cours à son talent comique lorsqu'il devient amoureux d'Héléna. <BR>A eux se joignait pour la première fois Fanny Fiat en Héléna. Son interprétation est très différente de celle d'Elisabeth Maurin ou de Clairemarie Osta. Son Helena est plus fragile que celle de ces deux dernières. Elle accentue plus le côté mal-aimée et malheureux d'Héléna que le côté comique. Sa technique est superbe et jamais la variation du 2e acte n'avait jamais été aussi bien interprétée tant les pas étaient précis et ciselés. Ceci étant dommage que Laure Muret se soit accidentée car elle aurait été elle aussi sensationnelle en Héléna.<BR>Emmanuel Thibault est un Puck malicieux, mais sans présence, même s'il improvise un peu plus, il n'égale pas la performance de Bélingard et surtout celle de Courtain.<P>Yann Bridard a été particulièrement en verve ce soir dans le rôle de Pyrame et lui aussi n'oublie jamais qu'il est Bottom à ce moment-là, son Bottom transformé en âne est toujours aussi attendrissant. Son interprétation à son réveil n'est pas la même que celle de Romoli ou de Paquette, en effet celui-ci baille normalement et se rend compte qu'il n'a plus ni sabots, ni poils, ni oreille alors que Romoli et Paquette, se réveillent en brayant et s'aperçoivent alors qu'ils ne sont plus des ânes. Houette est toujours aussi drôle en Thisbé.<P>A noter qu'en raison d'une légère blessure d'un des deux danseurs, la suite de Lysandre s'est réduite aux quatres danseuses, de même qu'il n'y a plus que six couples dans les gentilhommes et dames de la Cour en raison de toutes les blessures.<P>Le songe d'une nuit d'été est une véritable merveille qui est riche de mille détails que l'on découvre soirée après soirée.<BR><p>[This message has been edited by Cathy (edited July 10, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Songe d'une nuit d'été - 27 juin 2001
PostPosted: Tue Jul 10, 2001 1:36 am 
Offline

Joined: Sat May 26, 2001 11:01 pm
Posts: 92
<B>Représentation du 9 juillet</B><P>D.Moussin est une impériale mais songeuse Hippolyte, et une souple mais implaccable Titania. Sa danse se délie complètement dès son réveil reprenant par moment la froideur qui colle au personnage d'Hippolyte, comme pour se rappeler qu'elle doit rester digne et ne pas trop s'emporter.<BR>L'Obéron de W.Romoli m'a fait le même effet qu'avec J-G Bart, je le trouve assez effacé par rapport à Thésée, et ça me comforte dans ce que j'avais écrit : je pense que ça vient du personnage, qui "rôde" en quelque sorte en maître invisible sur son royaume.<BR>Le Puck d'E.Thibault m'a déçue. J'ai repéré en effet le moment où il met le chapeau d'Héléna, je ne l'avais pas remarqué la dernière fois. J'ai trouvé que le public avait moins ri que vendredi, surtout au moment où Puck déplace les corps des amoureux. Il y a quelques moments intéressants, mais J.Bélingard était Puck à chaque instant, et quel regard il avait lancé au public le 6 juillet à la fin de la cérémonie du mariage, au moment où il lâche la fleur d'amour !<BR>Le Bottom de Y.Bridard est beaucoup plus nigaud en effet que celui de W.Romoli, mais il en est presque plus drôle : on dirait qu'il ne se prend absolument pas au sérieux, se moquant presque de lui-même. Les artisans me font rire dès que j'entends leur musique, le drame de Pyrame et Thisbé est toujours aussi drôle et ce grâce à tous les artisans-comédiens.<BR>Seul changement parmi les amoureux par rapport à la précédente distribution que j'ai vue : F.Fiat dans le rôle de la maladroite Héléna. Elle y est plus "fine" en effet que C.Osta. Y.Saïz est toujours un fringant Lysandre.<BR>C'est vrai qu'il y a plein de détails à découvrir, que ce soit dans le rôle de Puck ou pendant le drame de Pyrame et Thisbé (Bottom dragouillant hier les filles assises de son côté), et qui sont dûs aussi aux différentes approches et interprétations des rôles, et qui sont toujours intéressant à remarquer.


Top
 Profile E-mail  
 
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 4 posts ] 

All times are UTC - 7 hours [ DST ]


Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
The messages in this forum are posted by members of the general public and do not reflect the opinions or beliefs of CriticalDance or its staff.
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group