public forum
home forum magazine gallery links about faq courtesy
It is currently Mon Oct 20, 2014 8:26 pm

All times are UTC - 7 hours [ DST ]




Post new topic Reply to topic  [ 4 posts ] 
Author Message
 Post subject: l'opéra à l'Opéra -saison 2005/6
PostPosted: Wed Jun 29, 2005 3:39 pm 
Offline

Joined: Sat Mar 16, 2002 12:01 am
Posts: 564
Location: Paris, France
J'aurais dû faire ce topic avant, mais mieux vaut tard que jamais! J'essaie de faire bref et complet, je peux donner plus de précision sur une production si on me le demande.

La création mondiale: Kajia Saariaho, Adriana Mater
Saariaho est l'une des compositrices actuelles les plus connues; son premier opéra, L'amour de Loin, a été un beau succès. Sa musique n'est pas d'un abord très facile (moins que K... de Manoury, le grand succès de l'ère Gall en la matière). Mais, avec l'aide de la production certainement marquante de Peter Sellars, on peut avoir bon espoir de voir quelque chose d'intéressant, même si ce sera certainement peu gai (cf. brochure!)

Les nouvelles productions

Paul Hindemith: Cardillac
L'oeuvre: Totalement inconnue de moi! Une oeuvre du XXe siècle, mais qui devrait être relativement inconnue.
La production: André Engel est un metteur en scène à l'esthétique relativement moderne, mais avec beaucoup de métier (notamment pour utiliser la vaste scène de Bastille) et pas de volonté de choquer.
La distribution: Bons chanteurs solides sans génies ni stars.

Prokofiev, L'Amour des trois oranges
L'oeuvre: d'après une comédie complètement délirante de Carlo Gozzi (aristocrate vénitien du XVIIIe siècle); je trouve que la musique est beaucoup moins délirante malheureusement.
La production: Plus classique que Engel, Gilbert Deflo est aussi un bon professionnel, capable de productions assez ennuyeuses comme de belles réussites. La mécanique comique de l'oeuvre est assez difficile à faire fonctionner, donc bon courage à lui...
La distribution: De bons chanteurs, notamment José Van Dam et Béatrice Uria Monzon, troupe a priori sympathique.

Mozart, Don Giovanni
L'oeuvre: Inutile de détailler, évidemment un des grands chefs-d'oeuvre de Mozart, facilement accessible, et qui ne manquera pas de provoquer une grave pénurie de billets!
La production: Ce sera la première mise en scène du cinéaste Michael Haneke: sans doute pas de tout repos...
La distribution: Un couple maître-serviteur très intéressant, mais aussi quelques chanteurs plus incertains (Schäfer, Delunsch, Deshayes) et un chef pas très mozartien.

Verdi, Simon Boccanegra
L'oeuvre: Un Verdi relativement peu connu, mais qui fait partie des assez rares Verdi que j'aime bien, avec notamment un très beau prélude maritime. Une tragédie, bien sûr.
La production: confiée à un Flamand, ami de Mortier (un de plus...): sans doute pas classique!
La distribution: rien de bien engageant, sauf pour les fans du ténor Neil Shicoff (je n'en suis pas); on dit cependant beaucoup de bien de Carlos Alvarez.

Donizetti l'Elisir d'amore
L'oeuvre: une comédie cette fois, plus immédiatement drôle que le Prokofiev.
La production: Laurent Pelly est un metteur en scène encore assez jeune, mais qui a connu une série impressionnante de succès, avec des Offenbach au Châtelet notamment. Une valeur à peu près sûre.
La distribution: deux distributions en fait; difficile de se décider pour l'une ou l'autre, même si je me méfie personnellement de l'état de la voix de Ruggero Raimondi en extrême fin de carrière. Là encore, hors ce qu'il reste de Raimondi, pas de stars!

Gluck, Iphigénie en Tauride
L'oeuvre: Une tragédie du sauveur de l'opéra français des années 1770, étape essentielle dans la formation du style classique (Mozart...). Intéressant et abordable.
La production: Encore une première mise en scène, cette fois pour l'actrice Isabelle Huppert: encore un quitte ou double complet...
La distribution: La valeur sûre est le ténor Yann Beuron; Susan Graham a ses fans également.

Les productions importées

Mozart, Così fan tutte
L'oeuvre: Un grand classique évidemment: comédie douce-amère sur les errances de l'amour.
La production: Créée à Aix en Provence cet été (diffusion sur Arte en juillet ou en août), cette production marque le retour à l'opéra de Patrice Chéreau, auteur de plusieurs des plus grandes mises en scène de ces dernières décennies. Un événement, évidemment. Attention, il ne reste d'ores et déjà aucune place dans les catégories 1 à 4.
La distribution: Pour Raimondi, cf. plus haut; on guettera avec intérêt la prestation de deux jeunes chanteurs, S. Degout et E. Garanca, en qui on peut placer de grands espoirs. Je suis plus inquiet sur Barbara Bonney et ne connais pas Erin Wall. Daniel Harding est un chef très intéressant dans Mozart.

Chostakovitch, Le Nez
L'oeuvre: Comédie très drôle sur un malheureux fonctionnaire qui se retrouve un matin privé de son nez, lequel a pris son indépendance, ce qui se révèle très embarrassant pour son ancien propriétaire. La musique de Chostakovitch est d'une incroyable finesse. Mon conseil: si vous voulez du russe cette saison, choisissez celui-là plutôt que le Prokofiev!
La production, la distribution: entièrement importées du Mariinski (Kirov), donc sans doute production plutôt traditionnelle; je ne suis pas très confiant dans le niveau des chanteurs, encore non connus...

Mozart, Le nozze di Figaro
L'oeuvre: Encore un grand classique. En soi, si vous ne deviez voir qu'un Mozart, c'est celui-là que je vous conseillerais. Hélas...
La production: hélas Mortier importe encore une production salzbourgeoise, qui ne respecte même pas la musique (les récitatifs sont bidouillés de façon invraisemblable) et qui utilise l'oeuvre comme un simple prétexte. Certainement le scandale de l'année.
La distribution: On retrouve Mattei, qui chante aussi dans Don Giovanni: bon chanteur; le reste de la distribution est correcte mais n'enthousiasme pas grand-monde!

Les reprises
Sauf pour les opéras suivis d'un astérisque, je commente ces productions en les ayant déjà vues.

Dvorak, Rusalka
L'oeuvre: un conte fantastique, sur une histoire qui peut faire penser à la Petite Sirène; musique agréable et abordable.
La production: Belle production moderne sobre de Robert Carsen. Même si quelques personnes ont hué lors de la première je trouve cette production vraiment prenante. Elle existe en DVD.
La distribution: De la création de cette production on retrouve l'excellent Hawlata, et le solide Sergei Larin; Olga Guryakova promet en Rusalka.

Puccini, La Bohème
L'oeuvre: un des grands classiques du mélo à l'Opéra. Si vous n'aimez rien tant que pleurer devant des histoires d'amour, c'est fait pour vous!
La production: Classicisme absolu, plutôt bien fait; tout dépendra, pour l'aspect théâtral, de la manière dont les chanteurs trouveront leurs marques dans cette production déjà souvent reprise.
La distribution: Les amateurs de Puccini sont déçus par ces distributions sans grands noms, hors le ténor Villazon (qui a cela dit aussi ses détracteurs); certains considèrent que Mortier, qui n'aime pas Puccini, a voulu faire des économies. Qui sait, peut-être y aura-t-il des révélations?

Wagner, Tristan und Isolde
L'oeuvre: une très belle oeuvre qui n'avait connu sous Gall qu'une série de représentations, dans une mise en scène déplorable qui a été vite mise au placard; une des plus belles oeuvres de Wagner (oubliez, à ce sujet, les préjugés qui circulent sur Wagner: non, Wagner ce n'est absolument tout le temps très fort avec des dames qui crient... au contraire!).
La production: Reprise de l'an passé; une production qui a divisé, les uns étant subjugués par les images de Bill Viola, les autres peu convaincus par la banalité desdites images. Je suis plutôt dans cette deuxième catégorie.
La distribution: à nouveau une star de la baguette pour cette production, ici Valéry Gergiev; la distribution, elle, est nettement moins prestigieuse que l'an dernier, et sera sans doute beaucoup plus pâle.

Puccini, Madame Butterfly*
L'oeuvre: Un peu comme La Bohème, avec un côté exotique quelque peu désuet en plus
La production: Production beaucoup plus contemporaine, qui ressemble sans doute à toutes les productions de R. Wilson: peu de décors, jeux de lumière très subtils...
La distribution: Comme pour la Bohème, à l'économie, avec surtout des inconnus.

Martinu, Juliette ou la clef des songes
L'oeuvre: Titre attirant, mais l'oeuvre m'a laissé complètement froid: le livret est vieillot et la musique tellement discrète qu'on oublie qu'elle est là...
La production: Passe-partout, bien faite, mais à quoi bon?
La distribution: Assez anonyme, surtout depuis qu'Alexia Cousin, à moins de 30 ans, a mis un terme à sa carrière sans motif officiel. Sa remplaçante ne semble pas encore connue.

Verdi, Rigoletto
L'oeuvre: Un mélo au livret plutôt plus correct que d'autres du même genre, et beaucoup d'airs très connus.
La production: Classiquissime et sans surprise.
La distribution: Encore une distribution à l'économie, la seule chanteuse dont on soit en droit d'attendre quelque chose étant Laura Claycomb.

Rameau, Platée
L'oeuvre: Comédie très animée sur l'histoire d'une reine des grenouilles qui se croit aimée de Jupiter. Drôle et féroce, et assez abordable pour des non-baroqueux.
La production: Une des grandes réussites de l'ère Gall, avec une inventivité constante et de beaux moments de poésie. Un grand bonheur, et une production qui a été publiée en DVD.
La distribution: Largement composée d'habitués de cette production, notamment l'extraordinaire Folie de Mireille Delunsch, cette reprise est partagée entre deux grenouilles différentes: Paul Agnew est un fort bon chanteur, mais il ne faut pas manquer Jean-Paul Fouchécourt, inoubliable dans ce rôle.

Berlioz, La Damnation de Faust
L'oeuvre: pas vraiment un opéra, plutôt une sorte de grande fresque où la musique est plus importante que l'histoire.
La production: Très belle production contemporaine, qui réussit à faire vivre cette oeuvre étrange, avec des solutions scéniques originales. Elle est en général assez appréciée, mais peut aussi susciter quelques rejets.
La distribution: Sans doute une des dernières occasions d'entendre José van Dam dans un de ses rôles fétiches; il y est, malgré la baisse normale de ses moyens vocaux, encore extraordinaire. En dehors de son français incertain, Sabbatini devrait être un vaillant Faust; en revanche, je ne suis pas du tout convaincu que Michelle de Young sera à même de faire oublier la grande Jennifer Larmore en Marguerite, pour ne pas être plus désagréable.

Ouf, c'est fini!


Top
 Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Thu Jun 30, 2005 1:16 am 
Offline

Joined: Fri Feb 14, 2003 12:01 am
Posts: 1320
Location: val de marne
Merci infiniment, Nabucco, pour toutes ces lumières!
ça a du vous prendre bien du temps!
votre présentation est un vrai petit guide! il sera très utile à tous et toutes!
:D

_________________
http://shabastet.over-blog.com/

http://shabastet.free.fr/


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject:
PostPosted: Thu Jun 30, 2005 1:33 am 
Offline

Joined: Sun Aug 03, 2003 11:01 pm
Posts: 2324
Merci pour ce "petit guide" très clair!
Il paraît que les Noces se déroulent dans un supermarché et que la comtesse est caissière :evil: :cry: ...


Top
 Profile  
 
 Post subject:
PostPosted: Thu Jun 30, 2005 1:42 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Merci Nabucco pour cette rubrique qu'année après année vous animez avec passion et intérêt !


Top
 Profile  
 
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 4 posts ] 

All times are UTC - 7 hours [ DST ]


Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
The messages in this forum are posted by members of the general public and do not reflect the opinions or beliefs of CriticalDance or its staff.
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group