public forum
home forum magazine gallery links about faq courtesy
It is currently Tue Sep 02, 2014 8:20 pm

All times are UTC - 7 hours [ DST ]




Post new topic Reply to topic  [ 26 posts ]  Go to page 1, 2  Next
Author Message
 Post subject: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Wed Jun 02, 2004 12:57 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Comme chaque année la dernière création de Pina Bausch est présentée pendant une dizaine de jours au théatre de la ville à Paris.

Nefés
mise en scène et chorégraphie Pina Bausch
décor et vidéos Peter Pabst
costumes Marion Cito
collaboration musicale Matthias Burkert,
Andreas Eisenschneider
assistants à la mise en scène Marion Cito,
Helena Pikon, Robert Sturm

avec Ruth Amarante, Rainer Behr,
Andrey Berezin, Alexandre Castres,
Silvia Farias, Ditta Miranda Jasjfi,
Na Young Kim, Daphnis Kokkinos,
Melanie Maurin, Pascal Merighi,
Cristiana Morganti, Nazareth Panadero,
Fabien Prioville, Jorge Puerta Armenta,
Azusa Seyama, Shantala Shivalingappa,
Michael Strecker, Fernando Suels,
Kenji Takagi, Anna Wehsarg

coproduction
International Istanbul Theatre Festival –
Istanbul Foundation for Culture and Arts

Extrait de la présentation écrite par Rosita Boisseau sur le site du theatre de la ville
Quote:
Le grand feuilleton spectaculaire de Pina Bausch autour du monde se poursuit avec une pièce inspirée par la ville d’Istanbul intitulée Nefés. Comme chaque fois depuis presque vingt ans qu’elle travaille en lien direct avec un lieu, la chorégraphe de Wuppertal s’est installée pendant trois semaines avec sa compagnie dans la ville pour en sentir les humeurs et les saveurs.


<small>[ 21 June 2004, 09:41 AM: Message edited by: lili ]</small>


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Thu Jun 03, 2004 8:21 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Pina Bausch trace le fil rouge de la vie contre la barbarie
LE MONDE | 03.06.04
par Dominique Frétard
Avec "Néfes", la chorégraphe allemande importe la Turquie au Théâtre de la Ville.
Quote:
la chorégraphe travaille sur l'infini détail qui dit tout, ou presque, des hommes, loin de toute option frontalement politique ou sociale. Istanbul s'anime sous nos yeux sur les musiques circulaires de Mercan Dede. Comme une terre abreuvée d'eau, de soleil et de jeunesse, structurée par les rites du hammam et du massage jusqu'aux figures spiroïdales des derviches auxquelles la pièce emprunte sa forme caracole, mystique.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Thu Jun 03, 2004 2:59 pm 
Offline

Joined: Fri Dec 27, 2002 12:01 am
Posts: 184
CRITICALDANCE était bien représenté, hier, par Lili et moi-même, à la conférence de presse que donnait Pina Bausch au théâtre de la Ville.

Silhouette longiligne, toute de noire vêtue, cheveux longs poivre et sel attachés en une sobre queue de cheval, cette grande dame m'apparaît à la fois forte et fragile.

Entourée de son scénographe Peter Pabst et d'un de ses danseurs Daphnis Kokkinos, Pina Bausch est venue parler d'elle un peu, de son art beaucoup, de sa dernière création "Nefés" passionnément.

Entre deux volutes de cigarettes qu'elle fume les unes derrière les autres, Pina Bausch raconte sa résidence à Istanbul, terre fertile où "Nefés" (= souffle) a vu le jour.
Dans cette pièce encore, "je suis à la recherche du langage commun entre nous. Je ne mets jamais de choses explicites, concrètes..." explique la chorégraphe.

Elle nous rappelle la place dans son travail de "la force", du "désir" son moteur principal de création, et l'importance pour elle de continuer à créer.

Très préoccupée par la situation dans le monde, "je ne pense qu'à ça" dit-elle, "j'ai réagi comme d'autres, à ma manière (...) Mais si je ne peux plus sourire, il vaut mieux tout abandonner", lâche-t-elle encore dans un sourire triste.
Pour cette légende vivante de la danse "en proie au doute", "j'ai conscience que ce que nous faisons est peu (...) nous ne sommes que peu de choses".

Relatant son processus de création : "Je sais que je cherche quelque chose d'exact mais comment y arriver ? Parfois, je tombe sur quelque chose de tout à fait clair. S'il faut s'interroger trop longtemps, c'est que ce n'est pas bon, qu'il ne faut pas insister. Je pose des questions à mes danseurs. Je les filme grâce à la vidéo et ils doivent reproduire ses scènes filmées. Ensuite, je choisi à partir des vidéos."

A propos des danseurs, Pina Bausch explique que ce qui la touche c'est "ce mélange de désir de s'exprimer... comme un oeuf cru", lance-t-elle dans un rire. "Et puis, il y a quelque chose de tellement sincère, cela va au-delà du corps (...) Les danseurs ont cette sincérité et puis ils ont beaucoup d'humour par rapport à eux-mêmes, cela leur permet de sentir la fragilité chez les autres..."

De sa voix frêle et monocorde, l'artiste, nourrie des nombreux voyages qu'elle effectue depuis 1989 à travers le monde, explique : "Je voudrais passer ma vie à rendre la beauté que j'ai vue".


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Thu Jun 03, 2004 3:58 pm 
Offline

Joined: Thu Jan 02, 2003 12:01 am
Posts: 469
Location: Luxembourg and Paris
Merci beaucoup pour ce compte rendu, AMarie ! :)
Non seulement des membres du forum vont voir du contemporain, mais en plus ils assistent aux conférences de presse !
Le contemporain va-t-il enfin percer sur CD ? ;)

Une dépêche AFP sur le spectacle de Pina Bausch.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Thu Jun 03, 2004 8:50 pm 
Offline

Joined: Tue Mar 30, 2004 12:01 am
Posts: 9
personne n'aurait un tuyeau pour obtenir ne serait-ce qu'un billet pour la pina ?


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Fri Jun 04, 2004 4:24 pm 
Offline

Joined: Fri Dec 27, 2002 12:01 am
Posts: 184
Première ce soir de « Nefés », la création que Pina Bausch présente cette saison au Théâtre de la Ville avec le Tanztheater Wuppertal. Gros succès sans surprise.

Cette pièce m’apparaît comme un conte que nous narre Pina Bausch avec beaucoup d’humour, de sensibilité et de poésie. Un conte de fées ou un conte des mille et une nuits dans lequel les danseurs apparaissent tantôt émerveillés, tantôt candides, avec des grands yeux d’enfants gourmands lorsqu’ils dévorent les filles du regard…

La pièce s’ouvre sur un plateau sans décor aucun. Le fond de scène est noir ; sur le côté gauche deux rideaux blancs tirés dont l’un servira dans la 2e partie du spectacle aux projections d’images de Peter Pabst et nous plongera dans les coulisses d’un mariage traditionnel.

« Nefès » commence par un sketch au hammam sur fond de musique turque. La chorégraphe nous met ainsi d’emblée dans le bain en nous rappelant que « Nefès » est née d’une résidence à Istanbul en 2002.
Les hommes, torses nus et serviette éponge blanche autour de la taille, sont l’objet consentants d’autres hommes qui leur appliquent de grosses bulles de mousse sur le corps. Les femmes, penchées ensuite au dessus des hommes, utilisent leur longue chevelure en frappant l’air pour mieux leur sécher la peau.

L’eau, source de vie, purificatrice, est très présente tout le long du spectacle. En fond de scène, de l’eau se met à tomber du ciel doucement tout d’abord, en un imperceptible goutte à goutte puis en cascade. Au sol, une grande mare se fonde. Le plus souvent alibi symbolique scénique, cette mare servira cependant à quelques reprises à des chorégraphies comme cette séquence à un moment donné où Rainer Behr (je crois) se précipite sous la cascade d’eau et danse sous cette pluie purificatrice. De manière tout aussi imperceptible qu’elle s’est constituée, la mare s’asséchera, puis se remplira à nouveau, au gré des mouvements des danseurs.

Pendant près de 3 heures, sketchs et séquences de danse vont se succéder à un rythme qui s’accélère au fur et à mesure.
Cette pièce est marquée par un très grands nombre de solos. En fait, chacun des 20 danseurs effectue plusieurs solos. J’ai senti à travers cette mise en valeur de chaque danseur, l’amour que leur porte la chorégraphe. J’ai trouvé les chorégraphies généreuses, très techniques notamment dans des portées à couper le souffle, originales et musclées sur des chansons de Tom Waits ou des tangos d’Astor Piazzolla, plus spirituelle sur des musiques orientales… Mais chaque danseur exprimait ce soir une joie visible de danser ! Ils arboraient le plus souvent un large sourire aux lèvres et cela faisait plaisir à voir !

Le désir, l’amour sont très présents dans « Nefès ». A un moment par exemple dans la 2e partie - beaucoup plus drôle, plus rythmée car plus dansée que la 1ère partie, j’ai trouvée - un danseur se met à sauter pour essayer d’embrasser la bouche d’une danseuse juchée sur un meuble roulant et qui lui tend ses lèvres au passage. Il finit par lancer des baisers éperdus à la volée, des baisers qui s’évaporent dans l’air…
Il y a aussi ce danseur, Daphnis Kokkinos, qui dans un solo tourmenté exprime la douleur et le désarroi d’être seul avant qu’une nuée de Vénus ne vienne l’enlacer et ne l’entraîne loin de sa solitude…

L’insouciance aussi s’exprime fortement comme dans le jeu de l’amour et du hasard auquel se livrent les jeunes filles qui aiment à se laisser contempler par des garçons éperdus de désir…

Parfois, une note plus sombre pointe, celle de Pina Bausch elle-même, tourmentée, nous ramène très brièvement aux réalités de la vie. « Que fais-tu Cristiana ? » demande un danseur à une danseuse immobile. « Je souris », répond-elle. « Pourquoi souris-tu ? » « Je souris sans raison. C’est difficile de sourire sans raison. Essaie…Non sans les dents, souris… »

Chaque tableau est un petit moment de vie à apprécier, à s’en délecter, à s’en revivifier, porté par des danseurs étonnants, débordants d’énergie et heureux de danser.
La beauté des scènes est rehaussée par les longues robes aux couleurs chatoyantes que portent les femmes.
La jeune danseuse indienne Shantala Shivalingappa m’a ravie avec plusieurs danses empreintes je dirai de « baranathyam contemporain », des danses originales faites de mouvements très harmonieux et très beaux à regarder.
La jeune indonésienne aussi Ditta Miranda Jasjfi est éblouissante. Elle fait preuve d’une énergie incroyable et d’une très grande grâce dans ses gestes.

Je dirai aussi que « Nefès » est un hymne à la femme. Elles sont belles, drôles, émouvantes, soumises et fortes, elles veulent tout et elles ont raison !

Enfin, le tableau final est l’un des points d’orgue de cette soirée : hommes et femmes se font face dans un ballet original et étrange, leurs voix se mêlent à la musique, leurs regards mutins se font complices…
Ils disparaissent dans les coulisses avant de revenir saluer un public conquis qui les remercient par de chauds applaudissements ! Pina Bausch (qui était assise juste devant moi et qui a passé toute sa soirée à faire noter ses remarques et observations à son assistant assis à côté d’elle) est venu saluer le public au milieu de ses danseurs.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Sat Jun 05, 2004 3:21 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Merci beaucoup Anne-Marie pour ce compte rendu très vivant, on s'y croirait.
Merci aussi pour le compte-rendu de la conférence de presse, auquel je n'ai pas grand chose à ajouter.
En fait, je dirais que c'était intéressant d'écouter et voir Pina Bausch, même si elle n'a pas l'air très à l'aise dans l'exercice de la conférence de presse, cela semble nécessiter un effort important pour elle de parler en public. Ella a d'ailleurs dit au cours de la conférence qu'elle n'était pas quelqu'un qui parlait beaucoup. Etonnemment il n'y avait pas beaucoup de journalistes présents lors de cette conférence, alors que d'après l'attaché de presse du theatre de la ville elle ne veut pas accorder d'interviews individuels aux journalistes.
Lord de la conférence, beaucoup de questions ont été posées concernant Istanbul et pourquoi elle a choisi cette ville pour cette création. Elle a raconté que lors du dernier passage de la Cie à Istanbul (avant la création de Nefes), ils avaient présenté une pièce dans laquelle les danseurs sortaient et montraient des photos de familles et tout d'un coup de manière inattendu les spectateurs du theatre à Istanbul ont sorti leurs photos de famille à leur tour. Pina Bausch a été marquée par l'accueil très chaleureux du public à Istanbul d'où l'idée de faire une création là-bas.

Par ailleurs, une rencontre sera organisée au Centre Pompidou mercredi prochain à 16h avec Dominique Mercy et Cristiana Morganti (petite salle, niveau -1, entrée libre).


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Sat Jun 05, 2004 7:30 am 
Offline

Joined: Fri Dec 27, 2002 12:01 am
Posts: 184
Le spectacle auquel tu fais référence Lili est "Le laveur de vitres" créé à Hong-Kong en 1996.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Sat Jun 05, 2004 4:04 pm 
Offline

Joined: Thu Jan 02, 2003 12:01 am
Posts: 469
Location: Luxembourg and Paris
Bravo AMarie, quel talent ! :(
Dépêche


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Sun Jun 06, 2004 1:59 am 
Offline

Joined: Mon Feb 23, 2004 12:01 am
Posts: 22
Location: France
Bonjour,

Pour votre bon plaisir sur http://www.ladansecontemporaine.com quelques photos de nefés au théâtre de la Ville.
Bonne visite.

Laurent Paillier

_________________
www.laurentpaillier.net


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Mon Jun 07, 2004 2:27 am 
Offline

Joined: Mon Oct 22, 2001 11:01 pm
Posts: 3785
Location: Paris, FRANCE
Merci pour cette superbe critique AMarie !
Une petite question à Lili et à vous : en quelle langue s'exprime Pina Bausch ? Parle-t-elle français ?


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Mon Jun 07, 2004 5:44 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
En fait pendant la conférence de presse, elle s'exprimait en anglais, apparemment elle ne parle pas français.
D'après la biographie dans le dossier de presse Pina Bausch a été aux USA de 1959-1962, elle a travaillé à la Juliard school, dansé dans la Cie de Paul Sanasardo et Donna Feuer. Elle est entré au New American Ballet où elle a travaillé avec Paul Taylor puis elle a été engagée au metropolitan Opera Ballet sous la direction artistique d'Antony Tudor.
Pour ce séjour aux USA, Pina Bausch a bénéficié d'une bourse. "Je partis, toute seule, en bateau sans connaitre le moindre mot d'anglais." (citation de Pina Bausch dans le dossier de presse)


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Mon Jun 07, 2004 6:48 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
Danser Pina Bausch
Dominique Mercy et Cristiana Morganti
9 juin 2004
16h00
Centre Pompidou _ Petite salle
entrée libre

Danser Pina Bausch
Cette rencontre sera l’occasion de réinterroger « de l’intérieur » l’oeuvre de Pina Bausch, en faisant dialoguer deux interprètes du Tanztheater de Wuppertal : Dominique Mercy, compagnon de la première heure qui collabore avec Pina Bausch depuis trente ans, et Cristiana Morganti qui a rejoint la compagnie il y a une dizaine d’années, pour la création de Ein Trauerspiel (1994).


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Fri Jun 11, 2004 1:41 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
A Paris, un spectacle inspiré de son voyage dans la ville turque.
L'Istanbul emballant de Pina Bausch
Par Marie-Christine VERNAY
mardi 08 juin 2004
Liberation
Quote:
Que lit dans ces eaux une danseuse qui s'y mire ? Une nouvelle secousse sismique ? La guerre en Irak ? La porte de l'Europe qui s'est refermée ? Sans doute tout cela à la fois ; et l'intranquillité de Pina Bausch, qui loge sa chorégraphie dans des soli intenses, où bien des gestuelles se rencontrent ­ de la danse classique indienne au tango argentin.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: "Nefés" de Pina Bausch 4-22 juin 2004 - Théâtr
PostPosted: Sat Jun 19, 2004 4:05 am 
Offline

Joined: Mon Jan 21, 2002 12:01 am
Posts: 960
Location: PARIS FRANCE
J'ai assité à la représentation du mardi 15 juin.
C'était la 1ere fois que je voyais la Cie de Pina Bausch le Tanztheater Wuppertal. L'année dernière la représentation à laquelle je devais assister avait été annulée en raison des manifestations des intermittents. J'attendais donc de découvrir le tanztheater wuppertal avec une certaine impatience et je n'ai pas été déçu.
Le spectacle est assez long, une 1ere partie de 1h05, un entracte de 20 minutes et la dernière partie dure 1h25. Il y a beaucoup de saynètes différentes et de solos donc c'est assez compliqué à décrire. La seule chose que je connaissais de Pina Bausch étant "le sacre du printemps" dansé par le ballet de l'opéra de paris, on peut dire que Nefes est très différent. Alors que " le sacre..." est composé d'une manière rigoureuse avec une certaine sécheresse, Nefes a une construction plus lâche, il ya parfois des longueurs, des langueurs.
Nefes met en avant le plaisir de la danse.
La pièce est inspirée d'Istanbul mais plus que d'un voyage à Istanbul, il s'agit d'un voyage dans l'univers de Pina Bausch et de ses interprètes. Tous les danseurs et presque toutes les danseuses ont un solo un moment donné, les solos des danseurs sont tous assez virtuoses, assez impressionnants techniquement (parfois un peu inspirés du Hip-Hop), les solos des danseuses sont en général plus théatraux et moins virtuoses excepté celui de Shantala Shivanligappa qui juste avant l'entracte nous gratifie d'une danse absolument splendide. C'est une danseuse vraiment magnifique, elle utilise sa technique de danseuse indienne (souple et bondissante) sur une musique jazzy, elle resplendit de grâce et de beauté.
Pour terminer la pièce, les femmes traversent la scène ensemble en répétant un même mouvement, pendant que les hommes effectuent leur traversée avec un autre mouvement.
J'ai eu l'impression de vivre un moment privilégié en voyant le tanztheater wuppertal. Pina Bausch et sa compagnie crée une complicité avec le public, une relation très agréable. Il y a beaucoup d'humanité, de douceur dans ce spectacle, presque quelque chose d'apaisant.


Top
 Profile E-mail  
 
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 26 posts ]  Go to page 1, 2  Next

All times are UTC - 7 hours [ DST ]


Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
The messages in this forum are posted by members of the general public and do not reflect the opinions or beliefs of CriticalDance or its staff.
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group