public forum
home forum magazine gallery links about faq courtesy
It is currently Wed Jul 23, 2014 10:24 am

All times are UTC - 7 hours [ DST ]




Post new topic Reply to topic  [ 62 posts ]  Go to page Previous  1, 2, 3, 4, 5  Next
Author Message
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Sat Oct 13, 2001 2:16 pm 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
<B>Notre-Dame de Paris, représentations des 13 octobre 2001 matinée et soirée</B><P>Distribution <BR>13 matinée : Eleonora Abbagnato (Esmeralda) - Yann Bridard (Quasimodo) - José Martinez (Frollo) - Hervé Moreau (Phoebus)<P>13 soirée : Clairemarie Osta (Esmeralda) - Wilfried Romoli (Quasimodo) - Benjamin Pech(Frollo) - Karl Paquette (Phoebus)<P><BR><B>Confirmation et Déception</B><P>Deux représentations avaient lieu ce samedi et chacune étaient très différentes l'une de l'autre. Si la distribution de la matinée a confirmé tout le bien qui en avait été dit, celle de la soirée a été plus décevante.<P>Eleonora Abbagnato s'est affirmée dans son personnage d'Esmeralda et le portrait qu'elle offre de l'héroine est plus fidèle au roman de Victor Hugo que celui dessiné par Clairemarie Osta. La première est un mélange de sensualité, et de douceur, elle est lyrique et son jeu naturel s'accorde à merveille avec celui de tous ses partenaires. Elle est magnifique dans le pas de trois où elle passe de l'émoi à l'effroi. Dans le pas de deux, elle semble commencer à "aimer" Quasimodo. <P>Clairemarie Osta surjoue et fait trop "garce" dans certains de ses comportements. Elle a changé son jeu depuis hier soir et sa prestation évoque plus Carmen qu'Esmeralda. Elle est plus "vamp" ou alors sombre dans le pathos dans les moments tragiques en écarquillant ses yeux. Dommage qu'elle n'ait pas réitéré sa prestation d'hier soir. Son personnage est trop étudié et manque du naturel vu en matinée. Elle a la même approche du rôle que celle de Guérin, manque de naturel, et "vamper" le public par un jeu empreint de manierisme.<P>Hervé Moreau confirme tout le bien qu'on pense se lui. A la technique impeccable, il ajoute le jeu naturel et parfait. Il est Phoebus naturellement. Karl Paquette est semblable à lui même, ne faisant pas un effort pour corriger certains de ses défauts de jeu notamment.<P>José Martinez et Benjamin Pech sont deux Frollo d'exception, si le premier est un homme "torturé" d'église, Benjamin est un homme d'église "torturé". Tous deux sont aussi mals dans leurs peaux, mais Benjamin joue sur le côté hypocrite du personnage, attiré par Esmeralda, il joue au "pudibond" dans le pas de trois. La manière dont il se voile les yeux devant la nudité d'Esmeralda en est un des plus beaux exemples. <BR>Benjamin Pech s'est surpassé ce soir, avec trésaillements nerveux, il est profondément troublé notamment dans la manière dont le tambourin assaille ses oreilles. Sa confrontation avec Esmeralda dans la scène du viol est extraordinaire, la manière dont il se baisse pour l'embrasser, et dont il s'arrête pour la gifler, est de toute force.<BR>Bref ce sont tous les deux très grands Frollo, différents dans leur approche du personnage mais aussi crédibles l'un que l'autre.<P>Wilfried Romoli ce soir, semblait imiter quelques "trucs" de Bridard notamment dans la scène des cloches. Yann a été de nouveau exceptionnel en matinée. Il est émouvant, et "aime" autant Frollo au départ qu'il va se mettre à aimer Esmeralda. Il est extraordinaire quand il se rend compte que Frollo va tuer Esmeralda, la manière dont son regard d'amour vers Esmeralda, se transforme en regard de haine pour Frollo est extraordinaire. Bref un Quasimodo vraiment inoubliable.<P>A noter que le corps de ballet était excellent, et l'on pouvait remarquer au gré des tableaux Nathalie Aubin, Fanny Fiat, Juliette Gernez ou Yann Saiz. Une mention particulière également aux solistes "fous" Bertrand Belem, Mallory Gaudion, Fabien Roques, Adrien Bodet et Grégory Gaillard.<P>Ces soirées en dépit des grèves qui les ont malheureusement perturbées, ont offert satisfaction et deception.<BR>Côté déception la seconde prestation de Clairemarie Osta, trop sure d'elle ce soir, elle a surchargé son jeu et n'arrive plus à émouvoir. La venue de Massimo Murru, trop élégant et trop fin pour être un Quasimodo crédible, la contreperformance d'Isabelle Guérin, totalement absente.<BR>Par contre ces soirées ont confirmé le talent immense de Marie-Agnès Gillot, Esmeralda tendre et touchante, le bouleversant et immense Quasimodo de Yann Bridard, les dons de comédiens en plus des talents de danseurs de José Martinez et de Benjamin Pech, la danse magnifique de Manuel Legris, le plus vif des Frollo, mais le plus monolithique dans son jeu, les Phoebus arrogants et sensuels de Yann Saiz et d'Hervé Moreau. <P>Bref Notre-Dame a révélé de nouveau de grands artistes en attendant maintenant la Giselle de Mats Ek qui sera aussi riche en émotions.<BR><p>[This message has been edited by Cathy (edited October 14, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 1:04 am 
Offline

Joined: Wed Sep 26, 2001 11:01 pm
Posts: 128
Location: Paris France
NOTRE DAME 12/10 : RELEVE ASSUREE<P>4ème et dernière vision de Notre Dame de Paris de Roland Petit et quelle vision !<BR>Toujours dans lignée des représentations précédentes, une distribution nouvelle, fraîche, alliant technique et jeu. Je dirais que pour cette représentation, nous avons eu la chance d'apprécier des artistes et pas seulement des danseurs : le statut de rôles de composition fut atteint !<P>Clairemarie Osta pour sa prise du rôle d'Esmeralda a été magnifique. Le rôle lui colle à la peau. Dès la scène d'apparition d'Esmeralda, Osta est épicée, piquante, provocante avec Frollo l'homme d'église. S'il n'y avait que ça : elle se fait complice du public par un jeu de regards mutins et coquins et des petits sourires. Esmeralda est une charmeuse quand elle danse en public sur le parvis de Notre Dame, Osta ne l'a pas oublié. Elle nous met dans sa poche comme Esmeralda le ferait. De plus ses mouvements sont en parfaits accords avec la musique. Le pdd avec Quasimodo est un moment d'enfantillages où l'on comprend que ces 2 jeunes gens oublient leur blessures pour retrouver un instant leur jeunesse et leur naïveté. C'est un moment touchant. La scène du viol comme le pdt sont des moments où l'intensité monte. On peut dire que le duo Pech/Osta fonctionne très bien. Osta compose la peur de l'ombre comme aucune autre et s'abandonne au sentiment d'amour dès que Phébus la touche. Elle utilise un panel de gestes plus touffu et moins stéréotypé. La scène du viol est, paradoxalement, une pure merveille. On ressent la tension, la haine, le désir.<BR>Osta diffuse cette énergie à ses partenaires en étant attentive autant à Quasimodo qu'au corps de ballet (scènes des " monstres rouges "). On ressentait l'osmose et l'homogénéité de toute la distribution. Osta n'a jamais oublié qu'elle n'était pas seule en scène ! Grande dame.<BR>Si l'on doit immanquablement penser nomination en ces temps de renouvellement, j'ai 2 noms qui me viennent à l'esprit : Gillot et Osta. Je ne suis pas une spécialiste de la danse et j'attends de les voir dans d'autres rôles, mais elles sont les danseuses qui ne m'ont pas déçues dès la 1ère rencontre.<BR>Je tiens à écrire mon point de vue de novice. J'ai été très sensible aux jeux des regards TRES développés et signifiants que ce soit entre Esmeralda et Quasimodo (superbe) ; Esmeralda et frollo ; Frollo et Quasimodo. Les regards sont les catalyseurs de l'amour et de la haine des personnages et là, cette distribution en a compris toute l'importance ! ! On peut se demander pourquoi ils ont été les seuls à avoir compris et utilisé la place, plus qu'évidente, des regards ? ? ? Même si nous sommes situés loin des interprètes, le jeu des regards participent à la diffusion des sentiments des personnages aux spectateurs. Cette distribution n'a pas oublié l'importance de la place du spectateur ! On se sent aspirés dans l'histoire. Personnellement je ne me suis jamais ennuyée, j'ai même ressenti l'intensité ascendante dans la seconde partie, jusqu'à la scène finale où l'émotion est au comble. <BR>Idem pour la théâtralité. Ils n'étaient pas QUE des danseurs, ils étaient des comédiens, compositeurs des rôles. Ils ont l'intelligence du jeu. <BR>- Romoli compose un Quasimodo touchant, peureux parce que moche mais d'une force surhumaine ! Je me suis demandée s'il n'avait pas vu danser Bridart dans le rôle. Il n'y a pas copie, ce sont 2 Quasimodo totalement différents. Mais je crois que Romoli a trouvé l'importance du jeu en parallèle de la danse, chose que Bridard avait parfaitement démontré dès sa prise de rôle. <BR>- Benjamin Pech apporte à Frollo une fougue qui se partage entre sa mission d'homme d'église ( = ferveur, foi) et son envie d'homme tout court (= bestialité). Il est d'une perversité incroyable ! On ressent sa haine et sa jouissance. Il a notamment appuyé ses mouvements de bras, les rendant signifiants, ainsi que tout un jeu sur sa respiration. Sa haine en devient palpable.<BR>- Miracle, Karl Paquette était un peu plus inspiré. Ce n'est pas encore grandiose, mais ça vient à petit pas. Je l'ai trouvé un peu moins lisse, et un peu plus dans le personnage. Le couple qu'il forme avec Osta fonctionne à merveille : ces 2 interprètes doivent avoir l'habitude de danser ensemble.<P>Je n'ai pas eu la chance d'assister aux représentations du samedi 13, je ne peux donc pas dire s'il y a eu une simple reproduction de la chorégraphie par les interprètes ou volonté d'affirmer leur prise de rôle. <BR>J'attends de tous les revoir dans d'autre rôles.<BR>A bientôt<BR>Emie<BR><p>[This message has been edited by Emie (edited October 15, 2001).]

_________________
Emilie


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 1:24 am 
Offline

Joined: Sat Aug 04, 2001 11:01 pm
Posts: 142
<BR> N'ayant pas vu la distribution "Osta and Co."j'ai lu la revue de Cathy avec grand interet,et je dois vous dire Cathy que je vous admire,car j'ai cru comprendre au fil des posting que vous aimiez beaucoup Clairemarie,mais,apparament vous n'avez pas été conquise par son interprétation dans N.D de Paris,et vous le dites!!(pardon,je m'exprime mal,je veux dire que vous ne prenez pas sa défense envers et contre tout,alors que d'habitude vous l'aimez beaucoup!)<P>Pour revenir sur le côté "personnage",c'est vraiment dommage que pour sa 2eme interptétation,Clairemarie ait insisté sur une facette "garce" ou "vamp",je ne vois pas du tout Esmeralda sous cet aspect,et c'est pour cela que j'ai apprécié Eléonora,on pouvait sentir dans sa vision du rôle un soupçon de naïveté,d'innocence sous le "sex appeal" naturel d'Esmeralda.<P>Quant a Benjamin Pêch,c'est le danseur de l'équipe Osta que j'aurais vraiment aimé voir,je me souvient de son interpretation de Frollo lors du concours annuel,il avait été tellement formidable!!<P>Je fais une petite allusion au chapitre"pression",concernant Eléo.,si,elle même ne se sent pas débordée et qu'elle contrôle la situation,alors,c'est bien,je pensais naïvement,qu'elle se sentait un peu débordée.<BR>En ce qui concerne la direction,et plus précisément Brigitte,je pense effectivement que celle-ci crie au miracle des que la belle Sicilienne fait un demi-plié!(donc,pas trop de pression de ce coté là!)<P>Attention,je ne critique pas Brigitte,en sous estimant le talent d'Eleonora,d'ailleurs j'éprouve moi aussi,comme beaucoup de gens, une grand plaisir a voir danser Elé.<BR>Je veux dire que Brigitte a une affinité tres forte pour cette danseuse,elle est actuellement directrice de la danse,et cela joue bien entendu sur la detinée d'Eleonora!<P>Je pense par contre,comme vous dites Cathy,a la pression qui viendrait plus du public,nous qui aimons bien sur Eléo,MAIS PAS AU DETRIMENT DES AUTRES!!!!!!!<BR>(ce qui semble être le cas de Brigitte!)<P>Moi,par exemple,j'aurais bien aimé voir Pujol ou Moussin dans Esmeralda,ou dans Nikya,et c'est là,précisement qu'Eleonora va devoir me prouver qu'elle mérite plus que les autres ces rôles,d'où pression!!!!!<P>(Et en ce qui concerne les danseurs,comment réagissent ils a tant de favoritisme?<BR>Et si Eléonora avait a faire face a de la jalousie,c'est une pression supplémentaire.)<P>J'attends vos réflexions a ce sujet avec une grande impatience.<P> <P>


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 1:38 am 
Offline

Joined: Thu Aug 23, 2001 11:01 pm
Posts: 85
Si E.Abagnato est autant appréciée de la direction , il n'y a pas de doute qu'elle sera rapidement nommée étoile.Pourquoi pas lors de La Bayadère , lors de sa prise de rôle en Nikiya?Cela me semble plus que probable.<BR>Il me semble pourtant qu'il ne suffit pas de convaincre la seule Madame Lefèvre même si c'est elle qui décide en fin de compte des nominations à venir.Il me semble que Madame Lefèvre va devoir tenir compte de la qualité des prestations d'E.Abagnato , du regard du public , des personnes du métier , etc...


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 1:43 am 
Offline

Joined: Sat Aug 04, 2001 11:01 pm
Posts: 142
Emie,<P>Pour ce qui est du déséquilibre des distributions,c'est vrai qu'il commence a se faire sentir dans Notre Dame,peut etre en partie a cause des blessures,attendons de voir si cela se confirme avec la Bayadère.<P>Sinon,je n'ai pas compris votre désaprobation en ce qui concerne les artistes invités,pensez vous qu'ils "prennent la place"d'eventuels artistes maison?<BR>Y en a t'il d'autres de prévus?<BR>Car,en général,ça n'est pas la politique de l'Opéra.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 1:57 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Alexia, j'ai totalement compris ce que vous vouliez dire Image.<P>C'est vrai que j'admire Clairemarie Osta, mais si vendredi soir, sa prestation en solo m'a plutôt séduite, il n'en était plus de même samedi soir. <P>J'ai toujours essayé d'être objective dans mes critiques et de ne pas me laisser aveugler par mon admiration pour tel ou tel danseur. Je crois que c'est ça le plus important. <P>Par exemple, j'aime beaucoup Manuel Legris, mais son Frollo s'il est certainement "mieux" dansé que les autres - sa danse est plus lisse, plus coulée, plus rapide, donc quelque part plus impressionnante - son jeu est moins intéressant. Au départ il passionne, quand on voit le jeu de José et Benjamin, on relativise et la question purement technique devient secondaire car José et Benjamin sont réellement Frollo alors que Manuel montre sa vision de Frollo mais n'est pas Frollo.<P><BR>Concernant les prises de rôles dans Notre-Dame, il faut savoir que c'est Roland Petit qui a choisi les interprètes. Ses "amours" variant au fil des spectacles, il n'a pas pris Moussin, Letestu, Dupont ou Pujol qui auraient certainement été toutes aussi intéressantes à voir que les "élues". Mais on ne peut pas donner non plus qu'un spectacle à chaque danseur, vu le temps de répétition, cela serait très frustrant.<P>Il est vrai qu'Eleonora va devoir assurer par rapport aux autres en Nikya. <BR>Mais je pense qu'elle s'est déjà mesurée à deux de ses "rivales" dans Notre-Dame et a montré qu'elle avait l'étoffe d'une grande. En effet, si son interprétation n'était pas totalement convaincante le soir de sa première ; elle devait jouer contre la pression de danser avec cinq jours de retard sur sa première ; elle a su voir ce qui ne collait pas et sa vision du personnage était corrigée. Elle a un magnétisme certain et elle aussi a une intelligence de la scène, terme que j'ai souvent employée également à propos de Clairemarie. C'est vrai que le fait qu'elle soit la "favorite" de Lefèvre joue en sa défaveur et qu'elle peut avoir cette pression supplémentaire de ne pas décevoir car elle sait qu'on l'attend doublement. On attend toujours une danseuse, ou un danseur dans un rôle, mais quand en plus il est montré comme LE ou LA danseur(se), cela doit être encore plus dur.<P>Je crois que les danseurs savent qu'il y a du favoritisme et même s'ils le dénoncent entre eux, ils en prennent leur parti car cela ne sert à rien de se battre contre des moulins à vent ! Eux-mêmes pourraient en souffrir car s'ils s'opposaient vraiment, ils pourraient ne plus se voir distribuer.<P>

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 2:00 am 
Offline

Joined: Sat Aug 04, 2001 11:01 pm
Posts: 142
C'est vrai qu'il y aura peut être nommination lors de "La Bayadère",Eleonora ou Marie-Agnès?


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 2:12 am 
Offline

Joined: Sat Aug 04, 2001 11:01 pm
Posts: 142
Merci Cathy de votre réponse,et c'est vrai que finalement,il nous aurait fallu plein plein de "Notre Dame" pour nous rassasier,et voir Dupont,Letestu,Moussin,Pujol,et j'en passe!!<P>Dans un chapitre plus terre a terre,je crois que ce sujet bat des records de réponses,c'est tres sympa,comme quoi,le ballet est un sujet intarrissable!!! <P>Eleonora est également un grand sujet de discussions,et moi,je dis:<P>VIVEMENT LA BAYADERE!!!!!


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 2:16 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Effectivement une politique de guest va se mettre en place après Murru, nous aurons le droit à Tsiskaridze et à une étoile féminine du Kirov, au départ cela devait être Lopatkina, mais celle-ci blessée sera remplacée par une autre étoile du Kirov !<P>Quelle idée de vouloir briser le style Opéra, l'Opéra de Paris n'est pas le Royal Ballet. Et inviter des danseurs étrangers pour inviter des danseurs étrangers, autant choisir des étoiles extraordinaires comme Guillem, Lacarra, Ferri qui apportent vraiment à la danse et non des stars de compagnies étrangères.<p>[This message has been edited by Cathy (edited October 16, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 5:03 am 
Offline

Joined: Wed Sep 26, 2001 11:01 pm
Posts: 128
Location: Paris France
Bonjour à tous et à toutes,<P>Pour faire vite, chose rare.<BR>Alexia: je ne refuse pas la venue d'artistes ou d'étoiles invitées. Ce dont j'ai peur, et c'est ce que Cathy écrit ci-dessus, c'est que ça devienne systématique. Là aussi, il est question d'équilibre. La présence d'invités est quelque chose de chouette, mais j'ai simplement une petit impression qu'il va y en avoir beaucoup et que cela ne va pas permettre aux danseurs de l'Opéra d'exprimer leur talent sur scène. Je ne suis pas pro- Opéra de paris, bien au contraire. J'adore découvrir des artistes qui ont été formés dans d'autres écoles, c'est enrichissant et "dépaysant". Mais je pense que l'opéra ne fait pas assez confiance (si c'est le mot exact) à certains de ces danseurs et c'est bien dommage. <BR>En ce qui concerne Abbagnato. Je ne l'ai vraiment pas trouvée convaincante en Esmeralda. J'attends de la voir dans d'autres rôles mais je reste convaincue que s'il y a une étoile à nommer, il faudrait que ce soit Marie Agnès Gillot ou Clairemarie Osta. Abbagnato n'est 1ère danseuse que depuis quelques mois, il vaudrait mieux la laisser mûrir un peu. Car personnellement, je n'ai pas trouvé son jeu bon et le soir de sa première prise du rôle, elle n'était pas en forme niveau danse. Une étoile ne peut pas se permettre de tels écarts de styles.<BR>Il lui faut du temps, qu'on lui en laisse et elle sera divine.<BR>A bientôt<BR>Emie

_________________
Emilie


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Mon Oct 15, 2001 5:26 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Je pense que c'est intéressant de voir des troupes étrangères ou un gala d'étoiles étrangères pour découvrir un style différent.<P>Le style Opéra de Paris est unique et il ne se marie pas avec tous les styles. Je sais que la prestation d'Agnès Letestu et de José Martinez avec une troupe japonaise, cet été, a été décriée, car même s'ils dansaient fort bien, leur style n'allait pas avec la production du Lac des cygnes proposée. <P>Massimo Murru dont le maquillage évoquait la Commedia dell'Arte ne se mariait pas du tout avec l'Opéra de Paris. Le jeu français est plus dans le sous-entendu que dans l'étalage voyant des sentiments. L'alchimie du couple Guérin-Murru ne fonctionnait pas du tout alors qu'Osta-Romoli, Gillot-Romoli, ou Abbagnato-Bridard, cela fonctionne quand même, malgré les petits défauts constatés, on ne s'ennuyait pas.<P>C'est exactement ce qui va se passer avec Bayadère, les danseurs russes invités vont venir danser avec leur style devant une troupe dont le style diffère. C'est évident que pour les danseurs, cela leur permet de voir autre chose, mais pas au détriment de leur carrière.<BR>Au risque de me répéter qu'on invite une étoile internationale quand il n'y a personne, pourquoi pas, mais quand on a plusieurs danseurs capables de danser les rôles, mais qu'on ne cherche pas à les distribuer, c'est se moquer de leur carrière et du public qui préfèrera voir Abbagnato à Mlle X étoile de telle ou telle compagnie.<P>______________<P>Concernant Eleonora Abbagnato, les prestations de première peuvent toujours êtres sujettes à petits problèmes même chez des étoiles. Toute étoile se cherche et sa première prestation ne sera pas forcément tout de suite bonne. Ce qui caractérisera l'étoile d'une autre simple danseuse, c'est justement cette volonté et cette possibilité de changer son interprétation au gré des représentations et de devenir meilleure au fil des représentations et du temps.<P>Une étoile comme Aurélie Dupont a dit qu'elle s'était plantée dans sa conception de Carmen de Roland Petit, et qu'elle le referait maintenant, elle ne jouerait plus comme cela. C'est cela qui fait la force des étoiles et des futures étoiles.<P>Emie, je suis d'accord, qu'Eleonora peut attendre sa nomination quelques mois, mais de toute façon, elle a le potentiel d'une étoile et si sa prestation de jeudi n'était pas totalement convaincante, elle m'a totalement convaincue samedi après-midi.<P>Comme l'a dit Alexia, Eleonora avait compris le rôle, elle a joué de son côté glamour naturel qui est aussi celui d'Esmeralda qui séduit plus qu'elle ne veut réellement.

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Tue Oct 16, 2001 12:18 am 
Offline

Joined: Sat Aug 04, 2001 11:01 pm
Posts: 142
<BR> J'ai envie de prendre part a cette discussion sur les danseurs invités car je trouve que c'est un sujet tres passionnant.<P>En ce qui me concerne,je suis tres interessée de connaitre les danseurs étrangers,issus d'autres écoles,essayer de comprendre pourquoi ils ont obtenus tel ou tel rang au sein de leur compagnie,quelle a été leur formation,en quoi sont ils differents des danseurs français,etc,et pour cela,je me documente le plus possible en cassette vidéo,ou en allant les voir se produire quand leur compagnie est invitée en France,ou pas trop loin,j'ai pu ainsi avoir un aperçu du Kirov Ballet a Londres durant l'été 2000,et l'été 2001.<P>Pour ce qui est des artistes invités a l'Opera,il est bien évident que si il y avait des spectacles pour tout le monde,c'est a dire si personne n'était "oublié",si le public n'etait pas frustré d'interprétations variées et differentes de tous les danseurs et danseuses susceptibles de convenir a tel ou tel rôle(et ça n'est pas ce qui manque a l'Opéra),pourquoi pas un ou une artiste invité(e) comme cerise sur le gateau!<P>Mais si c'est au detriment,de nos jeunes espoirs ou de nos artistes confirmés comme c'est souvent le cas,il est bien evident,que c'est presque du mépris pour ces danseurs comme l'a dit Cathy qui pour la plupart piétinent ou ont piétiné dans les rangs de la hierarchie,et qui doivent passer apres les "guest" ,voire ne pas passer du tout!<P>Pardon,je vois que j'écris assez confusement,mais bon,mes pensées vont plus vite que mon clavier.<P><BR>Je voudrais rebondir sur une reflexion de Cathy qui parlait des danseurs qu'on monte en épingle,et puis apres plus rien.<BR>Que pensez vous du cas d'Emilie Cozette,qui est une danseuse que j'aime beaucoup,je trouve que ses mouvements ne sont que grâce et delicatesse,mais pour parler concretement:<BR>Elle a fait une arrivée fracassante dans le corps de ballet,elle a obtenu le 1er prix au concours de Paris,je me souviens de l'avoir vue danser "Clémence"dans Raymonda;la derniere féé(fée Lilas) de La Belle,rôles de 1ere danseuse ou d'etoile,elle est passée coryphée lors de son 1er concours...<BR>Et puis,au dernier concours,même pas classée,il me semble qu'elle a éblouit la direction(a juste titre),et puis maintenant,il me semble qu'elle a repris une place plus "normale" au sein du corps de ballet,comme un feu d'artifice qui retombe,alors qu'elle n'a rien perdu de son talent!<P>Plus dans le topic"distributions de Bayadère":<P>Si quelqu'un a des informations a ce sujet,notamment si quelqu'un sait ce qu'elle dansera dans la Bayadère,il me tarde de savoir.<P>P.S:les soirées "spéciales étoiles",ou "spéciales espoirs" se serait le pied!!


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Tue Oct 16, 2001 12:47 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Comme vous j'aime découvrir les compagnies invitées dans leur répertoire et leur milieu. Un gala d'étoiles peut aussi être l'occasion de découvrir ceux-ci de même que la vidéo. Les inviter sur la scène de l'Opéra pour qu'il "vole" plusieurs représentations à nos danseurs, est une autre chose. L'Opéra n'est pas un mouroir, il est un vivier plein de jeunes talents qui ne demandent qu'à s'exprimer sur scène complètement.

Ceci étant je constate de plus que le style des compagnies étrangères nous déplait souvent, car nous avons dans les yeux le style Opéra de Paris, pour un SFB dont le niveau est exceptionnel, combien de déception ! C'est normal nous sommes éduqués dans un certain goût artistique, et c'est pareil pour les autres troupes, certains ne vont jurer que par le Kirov, d'autres que par le Royal Ballet etc.

Concernant Emilie Cozette, elle a eu quelques problèmes la saison passée d'ailleurs sa silhouette s'était alourdie. Elle a complètement retrouvé la ligne en fin de saison. Toutefois, bien que j'admire énormément Emilie qui est une danseuse que l'on voit dès qu'elle est sur scène, elle s'était complètement fourvoyée dans la variation de Raymonda dit "la Claque". Elle n'était pas assez mure pour cette variation et cela semble normal qu'elle n'ait pas été classée. Mais tout cela n'est qu'une erreur d'aiguillage, je pense qu'elle continue à avoir toutes ses chances.

Dernière remarque, je vais copier la réponse d'Alexia et la mienne dans le topic suivant <A HREF=http://forum.criticaldance.com/cgi-bin/ultimatebb.cgi?ubb=get_topic&f=18&t=000248>Les distributions de la Bayadère</a>

Ce topic étant plutôt destiné à recueillir les infos et les impressions concernant Notre-Dame de Paris. Je pense que cela est mieux que le sujet artiste invité et politique de l'Opéra fasse l'objet d'une autre discussion <img src="http://www.criticaldance.com/ubb/biggrin.gif" alt="" /> !

<small>[ 08-08-2002, 15:09: Message edited by: Admin ]</small>

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Wed Oct 17, 2001 2:14 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
La critique de Sirvin que Camille a posté il y a quelques jours a été actualisée et comprend maintenant un comparatif des quatre distributions.<P>Je rebondis juste au passage quand il dit que le Frollo de José Martinez qu'il encense est d'une seule pièce, il n'a rien compris ou quoi ? On peut dire de Legris que son Frollo est monolithique mais pas de celui de José ou de Benjamin qui justement montrait toute la duallité qui existe en eux, entre le religieux et l'impie.<P>Au moins Yann Bridard fait l'unanimité pour lui. Tant mieux pour cet artiste magnifique.

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Notre-Dame de Paris, TNOP - du 3 au 13 octobre 2001
PostPosted: Wed Oct 17, 2001 5:19 am 
Offline

Joined: Wed Sep 26, 2001 11:01 pm
Posts: 128
Location: Paris France
Salut tout le monde,<BR>Je viens de lire la critique de René Sirvin sur les différentes distributions de notre Dame, et c'est incroyable de constater comme les avis varient d'une personne à l'autre. Tous les goûts sont dans la nature et c'est enrichissant de prendre connaissance de tous.<P>Cependant, je ne peux m'empêcher d'ajouter mon p'tit grain de sel. Autant je suis plus ou moins d'accord, avec lui quand il parle de Paquette, Romoli, Moreau, Abbagnato, Osta et Pech; autant ce qu'il dit sur Martinez, Gillot ne me convainct pas.<BR> Par contre, je ne suis absolument pas d'accord avec sa critique sur Guérin et Muru.<BR>Mais, je le suis totalement sur la prestation de Yann Bridart. Ca fait plaisir de voir qu'un artiste puisse faire l'unanimité.Espérons que ce dernier y soit sensible.<P>Tout ça pour dire que vraiment c'est enrichissant de lire les impressions des autres personnes.<BR>A plus<BR>Emilie<P>[This message has been edited by Emie (edited October 17, 2001).]<p>[This message has been edited by Emie (edited October 17, 2001).]

_________________
Emilie


Top
 Profile E-mail  
 
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 62 posts ]  Go to page Previous  1, 2, 3, 4, 5  Next

All times are UTC - 7 hours [ DST ]


Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 3 guests


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
The messages in this forum are posted by members of the general public and do not reflect the opinions or beliefs of CriticalDance or its staff.
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group