public forum
home forum magazine gallery links about faq courtesy
It is currently Thu Oct 30, 2014 8:32 am

All times are UTC - 7 hours [ DST ]




Post new topic Reply to topic  [ 6 posts ] 
Author Message
 Post subject: Romeo et Juliette - 11 juillet 2001 - Une étoile est née
PostPosted: Wed Jul 11, 2001 2:50 pm 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Ce soir avait lieu les débuts en Romeo du sujet Christophe Duquenne, malheureux au dernier concours de promotion, où on lui a préféré le fade Karl Paquette, il a montré dans le rôle des rôles, Roméo, quels étaient vraiment ses dons. Ce n'était pas un sujet qui dansait, et bien des personnes du public demandait quelle était cette étoile. Car en effet, une étoile est née ce soir sur la scène de Bastille et elle a pour nom Christophe Duquenne.<P>Il a la jeunesse et la fougue du rôle et le style est impeccable que ce soit de la variation d'entrée où tous les pas sont ciselés à la scène du tombeau, que ce soit dans les solos, ses pas de trois avec Mercutio et Benvolio ou naturellement les pdd avec Juliette. Sa danse est rapide et légère. Si son style évoque la perfection de Manuel Legris, il en a en plus une ligne et des proportions idéales. Il ajoute sa note personnelle au niveau du jeu, étant tour à tour gamin tout fou avec Rosaline, devenant progressivement de plus en plus épris de sa Juliette. Ses sourires juvéniles sont craquants tout autant que son désespoir sur la route de Mantoue ou la scène de sa mort sont bouleversants, les larmes qu'il verse lorsqu'il découvre Juliette morte notamment. Au desarroi exprimé dans son regard à la mort de Mercutio fait echo celui qu'il montre d'abord quand il tue Tybalt et surtout quand il est expatrié et doit quitter celle qu'il aime. <BR>A la précision de la technique (arabesques parfaites, pirouettes ralenties, épaulements notamment lors de la scène du balcon où tous les pas y étaient...), il ajoute une musicalité impeccable. En dépit d'une toute petite erreur sur une réception, lors de la variation de la lettre, au 2e acte, il a dansé comme bien peu d'étoiles le font ou l'ont fait, et comme a dit un sujet, bien peu de danseurs de l'Opéra seraient capables de le faire, seuls Benjamin Pech et Yann Bridard trouvant grâce à ses yeux. Christophe Duquenne est en plus un partenaire exceptionnel pour Elisabeth Maurin qui trouve un autre feu dans son interprétation notamment quand elle jette l'anathème sur tous les Montaigus et Capulets, après la mort de Tybalt. Espérons que Christophe n'attendra plus sa place de premier danseur qu'il méritait tant, et qu'il l'obtiendra enfin lors du prochain concours, réparant ainsi l'injustice dont il a été victime.<P>Elisabeth Maurin a été attentive avec son jeune partenaire mais a été également dynamisée et son interprétation différait de celle qu'elle avait avec Legris.<P>A ses côtés Jérémie Bélingard faisait ses débuts en Mercutio. Il a été impeccable, techniquement parfait, avec lui aussi un jeu bien personnel et sobre, notamment dans la scène où il se bat avec Tybalt, quand il fait semblant d'être mort, il reste un long moment inanimé avant de montrer que ce n'était qu'une plaisanterie. De plus il renouvellait le personnage surtout par rapport à Delanoé, vieux routinier du rôle et qui n'apporte plus rien à ce personnage.<BR>Après son magnifique Puck, il a prouvé qu'il méritait, lui, sa place de premier danseur. Premier danseur de caractère certes, mais premier danseur. <BR>Alexis Renaud a été un Benvolio de valeur, même si la scène avec Romeo sur la route de Mantoue n'était pas très au point, il était techniquement bon et avec une présence certaine.<P>Kader Belarbi a campé un Tybalt plus juvénile devant la fougue et l'entrain de son Roméo. Son combat a été de toute merveille.<BR>Laurence Laffon était une charmante Rosaline, à la technique parfaite, mais curieusement on ne la voit pas plus que Ciaravola.<BR>A noter également encore une fois l'élégance et le style de Stéphane Phavorin impeccable Paris, espérons que nous arriverons à le voir en Tybalt.<P>En effet, des préavis de grève ont été déposés par les danseurs pour les représentations des 13 et 16, concernant l'âge de la retraite qui devrait être fixé arbitrairement à 40 ans pour tout le monde. <P>Si vous voulez découvrir le talent immense de Christophe Duquenne en Romeo, il ne vous reste que la matinée gratuite du 14 juillet, sinon sans la grève vous pourrez le revoir une dernière fois en Benvolio le 13 juillet.<BR><p>[This message has been edited by Cathy (edited July 12, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Romeo et Juliette - 11 juillet 2001 - Une étoile est née
PostPosted: Wed Jul 11, 2001 4:13 pm 
Offline

Joined: Thu May 31, 2001 11:01 pm
Posts: 218
Location: Paris, France
Effectivement une étoile est née ce soir sur la scène de Bastille, si Christophe Duquenne avait été volé d'un titre de premier danseur lors du dernier concours, une toute petite partie de l'injustice a été réparée en lui donnant comme le dit si bien Cathy le rôle des rôles. Et comme le dit aussi Cathy bien des spectateurs cherchaient en vain dans le programme sa biographie.<BR>Danseur romantique par excellence, il m'a quand même étonné car si je m'attendais à la qualité de sa danse (malgré comme la souligné Cathy une petite erreur), à la pureté de son style, et à son respect de la chorégraphie, il réinventait le rôle, son interprétation bien que fidèle à celle voulue par Noureev était totalement personnelle et ne devait rien à ses prédécesseurs étoiles. De même à l'inverse de certaines de celles-ci, il a su ne pas escamoter les difficultés alignant les pirouettes ralenties et les arabesques tenues.<BR>Si il y a quelques semaines on pouvait écrire Roméo où es-tu Roméo ? l'Opera l'a trouvé. Si je ne remets pas en question l'interprétation de Manuel Legris qui était et est toujours un Roméo d'exception, Christophe a su en renouveler la vision. Sa jeunesse, sa fougue, sa vivacité, son charme en faisait un Roméo tel qu'on l'imagine en lisant la pièce. Bien que simple sujet, mais pour combien de temps, il savait faire évoluer son personnage de gamin tout-fou amoureux de Rosaline à homme amoureux-fou de Juliette, sachant montrer son désespoir lors des morts de Mercutio ou de Tybalt, ou de son banissement. De même il sait montrer l'ambiguité de ses sentiments dans la scène de la chambre, partagé entre la joie d'être avec Juliette et l'horreur de devoir la quitter. Enfin, j'ai été frappé par la vitesse de sa danse, et par la qualité de ses partenariats, que ce soit avec Elisabeth Maurin dont il a su galvaniser l'interprétation (elle aussi a su changer son interprétation), avec Belingard ou avec Belarbi. Jamais je n'avais vu une lutte aussi décomposée et aussi puissante entre Tybalt et Roméo.<BR>Les autres interprétes ont su se montrer à l'unisson, Jeremie Bélingard dans sa prise de rôle de Mercutio, a su ne pas en faire trop même à la limite n'en faisait-il pas assez. Lui aussi a su renouveler le personnage. Comme je l'indiquais sur un autre posting, il assure pleinement son titre de premier danseur.<BR>Belarbi me semblait avoir trouvé une nouvelle jeunesse. Phavorin est toujours aussi bon en Pâris, mais j'espère que le préavis de grève pour le 16 sera levé car je ne me consolerais pas de louper son Tybalt.<BR>A. Cardinale, absente, nous a permis de voir enfin les débuts de Dorothée Gilbert dans le bal. <BR>Cette soirée a su renouveler l'intérêt du ballet et nous faire redécouvrir ce must.<P><BR><p>[This message has been edited by Claude (edited July 12, 2001).]


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Romeo et Juliette - 11 juillet 2001 - Une étoile est née
PostPosted: Thu Jul 12, 2001 12:45 am 
Offline

Joined: Sat May 26, 2001 11:01 pm
Posts: 92
<B>Représentation du 11 juillet</B>, toujours.<P>Quelle soirée ! Image<P>Je voyais E.Maurin pour la première fois dans le rôle de Juliette. L'évolution du personnage est impressionnante. Gamine insouciante, on a du mal à la retrouver parmi toutes ses jeunes amies ; distante face à Pâris (S.Phavorin, toujours aussi juste dans son interprétation du rôle) ; éblouie face à Roméo et la découverte de l'amour, sa danse est complètement libre avec un haut du corps très mobile ; poignante depuis la mort de Tybalt et jusu'à la fin du ballet. En ajoutant à tout cela une très solide technique.<BR>Dès son entrée et son premier solo, C.Duquenne annonce la couleur : de belles arabesques tenues, de la delicatesse dans ses descentes de 1/2 pointes, et des épaulements bien marqués. Il incarne un Roméo jeune, spontané et fougueux. Il est sûr du début à la fin du ballet, très musical en effet. Les pas de deux se déroulent sans problèmes. Son personnage évolue tout aussi bien que la Juliette d'E.Maurin, comme vous le disiez toutes deux, Cathy et Claude. Il montre aussi une belle complicité avec Mercutio et Benvolio. Tout à fait d'accord avec vous Claude, concernant le partenariat de C.Duquenne : sûr avec E.Maurin, il l'est aussi avec Tybalt et Mercutio, sans oublier tous les petits passages de croisement avec Rosaline et ses amis. J'ai eu l'impression moi aussi que tout le monde était dynamisé par cette prise de rôle, même si je n'avais pas vu les précédentes interprétations Maurin. J'espère moi aussi qu'il quittera bientôt sa place de Sujet pour une place de 1er Danseur tant méritée.<BR>A.Renaud était un peu éffacé dans le rôle de Benvolio, c'est dommage. Sa variation était bien faite, et il prenait de l'assurance, entouré de C.Duquenne et de J.Bélingard dans la première scène du 2ème Acte.<BR>J.Bélingard en Mercutio : Wouaw ! Quelle peps, quelle rapidité ! Il déborde d'énergie. Côté technique, rien à dire : plein d'accélérations, des supers sauts, et tout ça avec une facilité... Il a mis aussi plein de petits détails personnels dans son jeu. Bref, un vrai bonheur !<BR>L.Laffon est une Rosaline délicate et joyeuse avec un joli travail de pieds et de bas de jambe. Mais tellement absorbée par le Roméo de C.Duquenne, je me disais sans cesse : "Regarde Rosaline !".<BR>K.Belarbi reste un Tybalt impressionnant et plein d'autorité.<BR>M.Hallé, en Lady Capulet, c'est vrai n'a pas la "carrure" et l'ampleur des épaulements (lors de Bal) de B.Martel.<BR>Et puis le corps de ballet, toujours enjoué dans les danses de caractère et divertissements (acrobates) ; les suites, ami(e)s, invité(e)s toujours impeccables. Et parmis tout ce monde, on remarque J.Meyzindi (tout sourire), B.Bouché, S.Bullion et A.Bodet ou encore D.Gilbert, M.Hurel et L.Dilhac.<P>A tous ceux qui auront la possibilité de faire la queue pendant des heures pour assister à la matinée gratuite du 14 juillet, <B>courez-y !!!</B> Votre attente en sera largement récompensée en voyant cette perle qu'est C.Duquenne en Roméo.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Romeo et Juliette - 11 juillet 2001 - Une étoile est née
PostPosted: Thu Jul 12, 2001 4:39 am 
Offline

Joined: Tue Jun 12, 2001 11:01 pm
Posts: 15
Effectivement Christophe Duquenne a l'âge du rôle , il a même le visage du rôle!On ne peut que tomber amoureux d'un tel Roméo! :-)<BR>Je ne peux qu'être d'accord avec les autres intervenantes , il a été remarquable dans sa danse , crédible et sensible dans son interprétation et romantique à souhait.Il m'a semblé être également un partenaire solide pour Maurin.Il mérite amplement ce titre de premier danseur qu'il n'a pas.<BR>Dans les autres nouveautés , Alexis Renaud m'a semblé bien mais peut-être un peu effacé.Jérémie Bélingard m'a semblé être le meilleur Mercutio de la série , ma préférence allant ensuite à Eric Quilleré puis Lionel Delanoë.J'ai trouvé Bélingard très malicieux , très éveillé , avec beaucoup de dynamisme.Derrière lui , j'ai trouvé qu'Adrien Bodet semblait également bien présent.Laurence Laffon m'a semblée "chic" en Rosaline , vraiment très bien.<BR>C'était une très bonne surprise que de voir un jeune sujet aborder un tel rôle et j'espère que la direction de l'Opéra renouvellera ce genre d'expérience!Comme quoi , l'Opéra regorge de talents capables d'assumer le statut d'étoile.


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: Romeo et Juliette - 11 juillet 2001 - Une étoile est née
PostPosted: Thu Jul 12, 2001 1:47 pm 
Offline

Joined: Sat May 26, 2001 11:01 pm
Posts: 29
J'arrive un peu tard et je constate avec beaucoup de bonheur que tout a été dit sur cette soirée sublime.<P>Je venais de voir le Roméo et Juliette de Maurin/Legris, un modèle du genre , et je dois dire que j'ai été littéralement époustouflée par Christophe Duquenne qui m'a subjuguée dès son entrée, par la légèreté de sa danse, sa capacité à alterner le legato (sans jamais être mou ou imprécis) et les accélérations et la puissance dans ses pas (sans jamais être vulgaire) , la finesse de son style et sa parfaite musicalité , qualités déjà largement développées par les spécialistes de ce forum et sur lesquelles je ne reviendrais pas .<P>Ce qui m'a impressionnée le plus c'est la qualité de son interprétation montrant l'évolution du personnage tout en nuances et je suis tout à fait d'accord avec Claude sur le fait que Duquenne a sublimé l'interprétation de Maurin qui ne m'a jamais semblée aussi bonne. L'intensité dramatique de la scène de l'anathème ainsi que celle de son refus d'accepter son mariage avec Tybalt, et sa douleur après la danse des fiançailles a été bien plus forte hier soir que deux jours avant avec Legris.<P>Il m'a semblé également que c'était le couple qui fonctionnait le mieux, tant au niveau du style que du physique, Maurin qui a la taille et l'expression d'une jeune fille ne dépareillant aboslument pas avec la jeunesse et la fougue de Duquenne.<P>En tous cas chapeau à Duquenne qui a <BR>si maginifiquement su faire sienne ce rôle mythique et écrasant pour nombre de dansseurs plus titrés que lui et je lui souhaite enfin d'obtenir la promotion qu'il mérite.<P>Seul regret de la soirée : j'aurais préféré voir le superbe Benvolio de Duquenne (!!!) qui m'a semblé avoir autrement plus de présence que Renaud. Quant à Rosaline, après 5 Roméo, j'en viens à me demander si ce n'est pas le rôle qui est intrinsèquement ingrat pour que le personnage passe aussi inaperçu soirée après soirée.<P>J'ai vu le Tybalt de Phavorin le 9, lors de la soirée Maurin /Legris, il danse très bien mais ne me semble avoir ni l'ampleur des mouvements ni la présence de Belarbi qui est inoubliable dans ce rôle. Dans la scène où Tybalt poursuit les intrus dans le jardin juste avant la scène du balcon, ses mouvements d'épée à la Zorro, ont fait sourire plus d'un spectateur tellement ils étaient cariacturaux....De plus, il ne mettait en avant que le côté un peu "bagarreur" du personnage sans cette facette inquiétante ou tendre dans sa première scène avec Juliette et la robe...Mais en Pâris, il est toujours aussi impeccable (Bullion m'a légèrelent déçue dans ce rôle).<P>En bref, une prise de rôle inoubliable, ne ratez pas le 14 juillet sous aucu prétexte!


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: Romeo et Juliette - 11 juillet 2001 - Une étoile est née
PostPosted: Sat Jul 14, 2001 10:22 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
<B>Représentation du 14 juillet 2001 </B><P><BR>Deuxième représentation avec Elisabeth Maurin et Christophe Duquenne. Celui-ci ne s'est pas contenté de ce qu'il avait fait mercredi dernier et a montré qu'une étoile était vraiment née. Il a su approfondir son interprétation et danser encore mieux. Son jeu est vrai. Je ne reviendrai pas sur toutes les qualités déjà évoquées lors de la représentation du 11 juillet dernier.<P>Son physique n'est pas sans évoquer un "Legris Brun", il y ajoute une technique parfaite, et son propre style, sa propre interprétation tout en restant proche du style de Legris, LE Roméo par excellence. Celui de Christophe Duquenne approche la perfection d'une interprétation jeune et moderne du rôle. En effet la fougue et la jeunesse de Duquenne sont réelles, il "ne joue pas à". Espérons sincèrement que cet artiste qui a su se faire connaître du grand public en deux représentations, saura enfin attirer les honneurs de l'Opéra sur lui et qu'il arrivera à avoir le titre de premier danseur lors du prochain concours, car c'est de danseur comme lui dont l'Opéra a besoin, danseur intelligent, technique, stylé, élégant, sachant danser le répertoire classique ou néoclassique avec la même qualité et précision et interpréter véritablement ses personnages. <P>A ses côtés Elisabeth Maurin était encore touchée par la grâce et semblait rajeunir son interprétation. Sa scène de l'anathème a été fabuleuse, et son cri de désespoir à la mort de Roméo a été poignant.<P>Un incident a émaillé la première scène où Kader Belarbi en Tybalt a raté son entrée laissant le pauvre Alexis Renaud en Benvolio seul en scène, avec des figurants évacuant leurs étals alors qu'aucun Capulet n'était sur scène et ne menaçait la sérénité de la Place. Kader Belarbi a été magistral le reste de la soirée. Tout comme Jérémie Bélingard qui campe un Mercutio de grande classe, pas vulgaire, à la belle technique.<P>Béatrice Martel en Rosaline semblait avoir enfin ce supplément d'âme qui manquait aux précédentes interprètes du rôle même si sa technique était moins parfaite, notamment on ne peut oublier les superbes arabesques penchées d'Isabelle Ciaravola.<P>A noter également que les amis de Mercutio n'étaient que trois au premier acte en raison de la blessure de Mallory Gaudion. Cela faisait bizarre surtout dans la scène de la Reine Mab entre Mercutio, Roméo, Benvolio et les amis.<P>La route de Mantoue a été particulièrement poignante ce soir, les sauts arrière de Duquenne sont particulièrement beaux, et Alexis Renaud semblait plus prêt cette fois-ci.<P>A noter que le public a réservé un triomphe à cette distribution, lui réservant même une standing ovation, prouvant que la Direction a fait le bon choix en programmant Christophe Duquenne dans ce rôle-phare et personne d'autre. <BR><p>[This message has been edited by Cathy (edited July 15, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 6 posts ] 

All times are UTC - 7 hours [ DST ]


Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
The messages in this forum are posted by members of the general public and do not reflect the opinions or beliefs of CriticalDance or its staff.
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group