public forum
home forum magazine gallery links about faq courtesy
It is currently Wed Aug 20, 2014 8:50 am

All times are UTC - 7 hours [ DST ]




Post new topic This topic is locked, you cannot edit posts or make further replies.  [ 124 posts ]  Go to page Previous  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9  Next
Author Message
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Wed Nov 21, 2001 3:29 pm 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
<B>La Bayadère - Représentation du 21 novembre 2001</B><P>Distribution :<BR>Agnès Letestu (Nikya), José Martinez (Solor), Eleonora Abbagnato (Gamzatti), Benjamin Pech (Idole dorée), Lionel Delanoé (Fakir), Sandrine Marache (Manou), Fanny Fiat et Yann Saiz (Solistes indiens), Isabelle Ciaravola (1ere ombre), Clairemarie Osta (2e ombre), Fanny Fiat (3e ombre), Jean-Marie Didière (le rajah), Laurent Novis (le Brahmane)<P><BR><B>Sublimissime !</B><P>Cette deuxième représentation du trio a atteint au sublimissime, notamment grâce à la magie du couple Agnès Letestu / José Martinez. Elle atteint des sommets de lyrisme dans le pas de deux du premier acte ainsi que dans la variation du serpent. Grâce à sa technique prodigieuse, elle se joue de toutes les difficultés du troisième acte. Au niveau jeu, elle est parfaite que ce soit en femme amoureuse, rebelle lors de sa confrontation avec Gamzatti ou éperdue au 2e acte. José Martinez a atteint des sommets de technique avec ses pirouettes ralenties, ses arabesques tenues, quelle variation à la cape.<P>Eleonora Abbagnato dansait à nouveau le rôle de Gamzatti. Si elle a moins accentué le côté odieux de la princesse, dans le premier acte, que le soir de la première, elle a triomphé de toutes les embûches de sa variation avec aisance et a enlevé sa coda avec brio. Dans le pas de deux épaulé par un José généreux, elle a fait de magnifiques arabesques à la limite de l'équilibre. Cela faisait plaisir de la voir danser comme cela. De plus, elle a toujours des mouvements de bras et des épaulements magnifiques, sa danse est remplie d'une grâce qui n'est qu'à elle. Elle deviendra étoile assurément si elle suit cette voie-là, car sa prestation de ce soir était en tout point digne d'une grande première danseuse de l'Opéra.<P>Si les trois ombres n'étaient absolument pas ensemble, chacune individuellement a été magnifique dans sa variation. Isabelle Ciaravola est parfaite dans la 1ere variation et la danse plus en souplesse que Nathalie Aubin, Clairemarie Osta retrouvait tout son peps, et Fanny Fiat est toujours aussi lyrique. Celle-ci avait par ailleurs fait la soliste indienne avec la même fougue et la soliste de la Djampo, où elle a un ballon incroyable. Mention spéciale à Yann Bridard, esclave luxueux ou Benjamin Pech, idole dorée toujours impeccable.<P>Le corps de ballet est une fois encore à louer pour son ensemble.<P>Bref une soirée magnifique avec un couple princier qui a atteint au sublime !<p>[This message has been edited by Cathy (edited November 21, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Thu Nov 22, 2001 12:07 am 
Offline

Joined: Wed Sep 26, 2001 11:01 pm
Posts: 128
Location: Paris France
Représentation du 21/11: des jours avec et des jours sans.<P>Bonjour tout le monde,<P>La représentation d'hier soir m'a moins convaincue. <BR>Soit la fatigue était là, soit la concentration n'y était pas. Soit un amalgame des deux. On oublie vite que les danseurs sont des être humains et qu'il y a des hauts et des bas pour eux aussi.<BR>Quelques déséquilibres, des réceptions un peu<BR>imprécises. Heureusement ces petites faiblesses ont été vite rattrapées dans les variations ou les pdd.<BR>Superbe Agnès Letestu, très émouvante dans la variation du serpent.<BR>Je n'ai pas été convaincue par Eleonora Abbagnato en Gamzatti. J'ai trouvé son jeu trop superficiel avec quelques gestes paradoxalement surjoués, notamment dans le 1er acte. La scène de confrontation avec Nykia était sans intensité aucune. Dans le second acte son pdd avec Solor fut hésitant et heureusement que Solor était là pour la "soutenir". Je pense que le manque de répétitions se sent toujours, mais vue le nombre de Gamzatti qu'elle doit encore jouer, elle ne fera que s'améliorer. La preuve en est sa coda d'hier soir qu'elle a réussi sans problème, avec le sourire des grands jours. Cette danseuse assure. Félicitations!<BR>Mention spéciale au corps de ballet du 3ème acte qui a remporté une slave d'applaudissements méritée. Dès le défilé, il y avait un truc dans l'air: le public succombait .Félicitations Mesdames et Mesdemoiselles!<BR>Bravo à Sandrine Marache qui excelle dans la danse de Manou( technique et jeu)jusqu'à faire rire le public. Bravo aux trois variations des ombres qui formaient un groupe plus homogène en niveau. Bravo à Richard Wilk et Jean-Marie Didière qui mènent le jeu et développent l'intensité dramatique. Bravo à Benjamin Pech, toujours excellent en idole dorée.<BR>Voilà. Il ne faut bien sûr jamais juger les interprètes sur une représentation, c'est un peu court quand même!! Les danseurs présents hier soir sont des très grands interprètes, seulement ils ont des jours avec et des jours sans. Ca arrive, c'est humain.<BR>A bientôt<BR>Emie<P>

_________________
Emilie


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Thu Nov 22, 2001 2:07 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
<B>La Bayadère de Rudolf Noureev à l'Opéra Bastille</B><BR>René Sirvin, Imagidanse<P> <BLOCKQUOTE><font size="1" face="Verdana, Arial">quote:</font><HR><BR>Le 8 octobre 1992 s'inscrira à jamais dans la mémoire de tous ceux qui ont assisté à cette bouleversante soirée : le Ballet de l'Opéra de Paris créait La Bayadère ultime chorégraphie de Rudolf Noureev, qui revenait triompher une dernière fois sur cette scène dont il avait été le plus prestigieux directeur depuis Serge Lifar, mais dont l'administration avait refusé de prolonger le contrat en 1989.<BR><HR></BLOCKQUOTE><P><a href="http://www.imagidanse.com/francais/presse/21-Nov-01/Bayadere.html"target="_blank"<B>La Critique</B></a> <P>===========================================<P><B>NB :</B><BR>Moussin évoque effectivement Guérin dans le rôle de Nikya et est malheureusement aussi froide que cette dernière dont je n'ai jamais considéré la Nikya extraordinaire, comme le veut la tradition. <BR>Isabelle Guérin n'a jamais évolué dans ce rôle, elle a trouvé dès le soir de sa première en 1992, une interprétation et s'y est toujours tenue, sans aucune spontaneité. J'ai vu une dizaine de fois Guérin et à chaque fois je me suis ennuyée. <BR>J'espère que Delphine montrera une autre personnalité moins froide et changera son interprétation.<BR>Au lieu de souligner la fougue de Yann Saiz dans la danse indienne, n'aurait-il pas du parler de la fougue de Fanny Fiat, car elle est bien plus impressionnante dans ce morceau que Saiz qui est très bon. Au moins il souligne ses mérites en 3e ombre.<p>[This message has been edited by Cathy (edited November 22, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Thu Nov 22, 2001 11:01 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Le partenaire d'Eleonora Abbagnato a été officiellement annoncé sur le site et comme il avait été laissé entendre dans le Figaroscope, c'est Karl Paquette qui a été choisi. <BR>Dommage car ses prestations de premier danseur laissent à désirer. Il va falloir qu'il confirme dans un rôle aussi long et technique qu'il peut le passer avec "aura".<P>Eleonora conserve ses Gamzatti face à Aurélie les 26 et 30 novembre, n'aurait-on pu la soulager au profit de Laetitia, elle a prouvé hier qu'elle pouvait tenir techniquement le rôle, elle va encore le danser deux fois, donc on eut pu la laisser tranquille pour lui permettre d'aborder complètement sereinement le rôle de Nikya. <P>Enfin, vraiment triste pour Jérémie qu'il n'ait pas été choisi, car il aurait été crédible en Solor et sa technique est parfaite. Espérons, que le reste de la saison le verra un peu plus distribué, car quelques idoles dorées et le Fils prodigue sont vraiment peu quand on est un danseur qui a montré sa valeur sur Puck ou sur Mercutio.<P>Paquette a toujours laissé le public sur sa faim quel que soit le rôle qu'il ait abordé ces derniers mois à savoir Inigo, Demetrius, Benvolio ou plus recemment Phoebus.

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Thu Nov 22, 2001 2:03 pm 
Offline

Joined: Tue Nov 13, 2001 12:01 am
Posts: 62
Location: france
Je lis régulièrement des commentaires sur le site concernant le choix des distributions, comme c'est le cas ici pour le choix de Karl Paquette.<P>Comme vous l'avez souvent démontré vos connaissances de la danse et de l'opéra de paris sont grandes.<P>Toutefois, on peut estimer que la direction de la danse à l'opéra est aussi compétente et connait son sujet.<P>La question est donc de savoir ce qui justifie ces écarts de choix. Peut-être n'avez-vous moins d'informations que la direction de l'opéra, peut-etre s'agit-il de de différence d'appréciations, peut-etre est-ce du a du favoritissisme ....<P>La direction de l'opéra fournit-elle parfois des explications sur ses choix de distribution ?


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Fri Nov 23, 2001 1:49 am 
Offline

Joined: Sat Aug 04, 2001 11:01 pm
Posts: 142
Pardon pour ma réponse qui arrive un peu tard:<P>Quand je dis que la direction pourrait avoir du mal à nous présenter Abbagnato comme la future plus grande étoile de l'Opéra à la suite de sa contreperformance da la "première",c'était une petite phrase un peu teintée d'ironie.<BR>Je parodiais un peu l'amour immoderé de Brigitte Lefevre pour la jeune fille,qui apparament veut la nommer étoile avant toutes ses collegues.<P>Mais,attention!<BR>Si je me moque un peu de l'attitude de Brigitte,qui, dans son empressement à la promouvoir en arrive à la deservir,je fais partie des gens qui sont sous le charme d'Eléonora,c'est vrai qu'elle a ce truc en plus,malgré des petites lacunes techniques de temps en temps.<BR>Oui,je fais partie de ceux qui pensent qu'elle a le potentiel d'une étoile,quant à savoir si elle doit être nommée toute affaire cessante,ça c'est une autre histoire!!!<P>P.S:Jonathan ne soyez pas furieux,je ne l'ai pas encore placée au panthéon des divinités de la danse que vous avez citées!!!<BR>Mais qui sait,peut être qu'Eléonora est déjà l'égale de toutes ces légendes dans le coeur de Brigitte Lefebvre!!!!!


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Fri Nov 23, 2001 2:38 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Isab, comme le laissent entendre tous nos commentaires, la direction de l'Opéra fait du favoritisme. Nous avons tous les éléments quand nous voyons un danseur sur scène. Le public un peu connaisseur peut juger de la capacité des danseurs à danser tel ou tel rôle. Et actuellement les danseurs ne sont pas distribués en fonction de leurs réelles capacités.<P>Regardez le cas Abbagnato qui fait couler tellement d'encre Image ! <P>La Direction connaît ses éléments, mais ne les distribue pas à leur juste valeur. <BR>Par exemple, pourquoi a-t'elle attendu juillet dernier, pour découvir Christophe Duquenne et lui donner le rôle de Roméo qu'il a dansé de manière magnifique. <BR>Relisez tous les commentaires que nous avons tous écrit après sa prestation. Ce remplacement intervenait parce qu'il ne trouvait personne à l'Opéra dans les premiers danseurs (à commencer par Paquette) dignes de danser ce rôle, il a même été question d'inviter à un moment Giuseppe Piccone (étoile de l'ABT et du Royal Ballet) pour venir danser le rôle car il connaissait cette version. <BR>Ils se sont rappelés que Duquenne était remplaçant et finalement en désespoir de cause, lui ont quand même donné sa chance, qu'il a prise avec bonheur. Maintenant, on ne lui fait plus confiance et il n'est plus distribué du tout que ce soit en Frollo ou Solor qu'il aurait pu danser, il n'a droit qu'à l'esclave de Bayadère et au soliste indien Image ! Ok, il n'est que sujet, mais il n'en a pas moins de qualités, de plus il s'est blessé mais il n'était pas distribué avant sa blessure !!! Un danseur nous disait un jour que la direction ne voyait en lui qu'un bon sujet qui n'avait pas d'autres capacités particulières !!!<P>L'Opéra a choisi de faire monter Karl Paquette au concours dernier parce qu'elle ne voulait pas pour une fois, à juste raison, nommer Emmanuel Thibault premier danseur. Du coup, le choix s'est porté entre Paquette et Saiz et c'est Paquette, qui contre toute attente a été choisi. Depuis il n'a jamais été digne de son rang, il n'était sujet que depuis un an, n'avait dansé aucun rôle majeur de soliste, n'avait pas l'expérience nécessaire pour passer premier danseur. Il a prouvé depuis que tous ses manques se voyaient sur scène. Si vous relisez également tous nos commentaires à son sujet vous verrez qu'ils sont unanimes pour le critiquer en mal. Pour Eleonora Abbagnato, les avis sont partagés comme ils l'ont été du temps de Guillem, je ne dis pas qu'Eleonora soit une Guillem, mais comme cette dernière elle ne laisse personne indifférent. Il y a des gens qui sont sous son charme et j'en fais partie d'autres qui ne l'aime pas du tout. <BR>Bélingard après avoir été surdistribué ne l'est plus du tout comme Bridard. Amour d'un moment ils sont tombés dans l'oubli. Comment peut-on expliquer qu'ils ne dansent pas Solor, surtout que Bridard l'a déjà dansé avec bonheur, il y a trois ans ? Pourquoi ne nomment-ils pas étoile Delphine Moussin, même si je n'ai pas été sensible à sa Nikya, elle n'en a pas moins démontré qu'elle avait les qualités d'une étoile ?<P>L'Opéra connait-il son sujet finalement la réponse est peut-être non, pourquoi ne pas avoir fait danser aux sujets et aux premiers danseurs les rôles titres plutôt que d'inviter des russes, inviter pour inviter est-ce une raison valable ? Ne doit-on pas donner sa chance aux jeunes ? <P>Connait-on mieux le sujet que la Direction ? Je ne sais pas, mais on le voit differemment, l'Opéra n'explique pas le choix des danseurs. Quant une personne n'aime pas un danseur on peut se dire c'est cette personne qui fait un blocage, mais quand de nombreuses personnes reprochent les mêmes défauts au (à la) danseur(se), il y a peut-être un problème et c'est souvent le cas avec les danseurs mal aimés de l'Opéra, et les "chouchous" du moment. Tout le monde a encensé Duquenne en Roméo, Bridard en Quasimodo et en Obéron, Bélingard en Puck et Mercutio, mais tout le monde a critiqué Paquette quel que soit le rôle qu'il tienne. Alors aveuglement collectif du public, c'est bizarre quand même Image !<P>J'attends Paquette dans Solor, il a déclaré dans une interview qu'il voulait danser le rôle de Solor, qu'il lui tenait à coeur, peut-être sortira-t'il quelque chose de bien, sa technique est correcte, mais il manque de présence, et si un soir de première le trac peut en être cause, après il devrait s'améliorer ce qui n'a pas été le cas que ce soit sur Démetrius, Benvolio ou Phoebus. Je ne le condamne pas avant de le voir mais je suis circonspecte quant à ses capacités et je n'attends qu'une chose comme tout le monde qu'il soit digne d'un titre qu'il semble avoir usurpé à la vue de toutes ses prestations. <P>Dernier point, la Direction vient juste de le faire passer premier danseur, elle ne peut le jeter tout de suite. <P>Bélingard est dans le même cas, mais il était distribué en tant que premier danseur quand il n'était QUE sujet. Donc on laissera totalement tomber Paquette, que dans quelques mois, s'il n'arrive pas à faire ses preuves, ou même s'il fait ses preuves, et qu'il y aura un nouveau favori en cour.<P><p>[This message has been edited by Cathy (edited November 23, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Fri Nov 23, 2001 5:45 am 
Offline

Joined: Tue Nov 13, 2001 12:01 am
Posts: 62
Location: france
En tout état de cause, il est regretable que la direction de la danse ne communique pas sur ses choix de distribution, c'est en tout état de cause une erreur.<P>Je ne remets pas en cause vos jugements et vos connaissances.<P>Mais c'est une chose de juger un danseur sur scène et de faire le planning et les distributions. Peut-etre que la direction partage vos avis lors des représentations et a conscience de ces erreurs.<P>On peut aussi imaginer que la direction a des contraintes budgétaires, des problèmes relationnels entre certains danseurs à gérer, des susceptibilités à ménager, des contraintes lorsque plusieurs balais ont lieu simultanément, des blessures et des états de forme à gérer .... (j'imagine là, je ne suis pas du métier, et mes connaissances sont bien plus faibles que les votres).<P>Voila, j'essaie peut-etre de defendre l'indefendable, mais a mon sens lorsqu'on occupe un poste comme celui de Brigitte Lefèvre on a tellement de soucis, de contraintes, de difficultés, qu'on ne peut pas laisser trop de place aux sentiments ou de favoritisme) sous peine d'échouer.<P>Quoiqu'il en soit, ce qu'on peut reprocher sans risque de trop se tromper, c'est le manque de communication.<P>(Merci de ne pas m'assassiner pour ce message, je ne suis pas une spécialiste du tout).<P>Cordialement


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Fri Nov 23, 2001 7:30 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Isab, pourquoi diable vous assassinerai-je ? Image.<P>Je crois que mon jugement est fondé sur 20 ans de pratique de l'Opéra et donc une évolution des moeurs. Par exemple sous Noureev, il testait les danseurs dans les rôles, s'ils ne passaient pas le ballet, il leur donnait le cas échéant une deuxième chance, s'il ne la saisissait pas c'était fini. Mais jamais sous Noureev vous n'avez entendu de réelles injustices sur ceux qu'il aurait du distribuer et ceux qu'il avait distribué. Il n'a pas distribué Legrée certes, mais il ne faut pas oublier qu'elle a été nommée étoile avant son arrivée, car la direction de l'époque devait connaître l'opinion de Noureev à propos de cette danseuse, ils ont donc fait ce cadeau à Legrée, cadeau empoisonné. C'était une magnifique danseuse, mais mal dirigée, elle avait autant de facilités que Guillem notamment dans les levers de jambe... Bref toutes les étoiles nommées sous Noureev sont les plus grandes de l'Opéra que ce soit Guérin, Legris, Guillem, Hilaire, Maurin. Il ne s'est pas trompé et jamais on n'a vraiment crié au favoritisme et à l'injustice sous son règne. Tout le monde était distribué il savait donner sa chance à tout le monde. De simples quadrilles étaient distribués dans des rôles qu'ils n'ont plus maintenant, que ce soit des fées dans la belle, le divertissement de Bayadère...<P>Vous avez raison sur le fond Lefèvre doit gérer les blessures des danseurs, leurs emplois du temps, mais je pense qu'elle devrait faire attention à leur spécialité et ne pas distribuer un non technicien dans un rôle purement technique. <P>Lefèvre fait du favoritisme pas du sentimentalisme, mais du favoritisme. Elle marche aux coups de coeur. Elle va distribuer les chouchous du moment, à une époque, ce fut Pierre-François Vilanoba, ne passant pas premier danseur en dépit d'une programmation comme telle, il a fini par quitter l'Opéra. Ce fut Yann Bridard, qui a tenu nombre rôles de solistes comme Solor, avant de ne faire plus que l'esclave. Ce fut Yann Saiz, beaucoup moins distribué cette année. J'espère que Jérémie Bélingard va revenir car il semble un peu oublié. <P>Par contre, je crois Lefèvre ouverte aux idées extérieures. Donc sa tâche n'est pas aisée, il est évident, mais elle devrait le faire avec équité, penser à la santé des danseurs. Est-ce normal que certains danseurs assurent tous les spectacles et d'autres ne fassent rien, même s'il faut tenir compte de l'âge, de la capacité du danseur. <P>Voilà mes réponses ne se veulent absolument pas des attaques personnelles, Isab, et j'espère que vous ne les prennez pas comme telles Image !<BR>Ce ne sont que des constatations personnelles basées sur des années de fréquentation de l'Opéra.<p>[This message has been edited by Cathy (edited November 23, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Fri Nov 23, 2001 7:33 am 
Offline

Joined: Wed Sep 26, 2001 11:01 pm
Posts: 128
Location: Paris France
Salut tout le monde;<P>Isab vous n'allez pas vous faire incendier. Vous avez simplement soulever un sujet qui fait couler beaucoup d'encre. Vous avez raison d'écrire votre avis, qu'il appartienne à la majorité ou à la minorité.<BR>Les problèmes de distribution englobent tellement de choses connues et des choses internes à L'Opéra, qu'il ouvre la polémique.<BR>Nous ne sommes pas à l'intérieur, nous ne sommes pas salariés de l'Opéra. Alors oui, il y a les problèmes de plannings, de dispo et même de hiérarchie entre les danseurs. Mais pour la gestion de l'effort physique, le repos et pour le budget..Là je doute quand même.<BR>Des sujets doivent gagner plus que certains 1ers danseurs,car ils sont sur tous les ballets, et donc de toutes les répétitions quasiment. Je pense à Yan Saïz, qu'on ne peut que voir puisqu'il est toujours sur scène. Marie Agnès Gillot, blessée hélas, aurait très bien gagné entre ce début de saison et le début d'année! A mon avis, elle leur côutait plus chère que si elle avait été nommée étoile dès le début de saison. <BR>Pour l'effort, je ne sais plus dans quel topic on en avait déjà parlé. Si Marie Agnès Gillot s'est cassée, c'est que le physique n'en pouvait plus. Et ce n'est pas de la gestion d'effort que de faire danser 6 ou 7 Gamzatti à Eleonora Abbagnato, dont plus de la moitié rajoutée au dernier moment, alors qu'elle enchaîne sur deux Nykia. La prise d'un rôle principal telle que Nykia pour une danseuse très prochainement étoilable, est un moment trop important pour la fatiguer et la stresser avant la date du 12 décembre. Et bien, ils l'ont fait. Moi, simple spectatrice je dis même: ils ont osé le faire! Surtout que Laëtitia Pujol, au même rang hiérarchique que Abbagnato et interprète de la Générale ( en remplacement de Gillot!), était non seulement prête, mais si la règle interne à l'Opéra avait été respectée, aurait du danser la première.<BR>Donc, là intervient le fameux favoritisme. Car ce choix de remplacement sur Gamzatti sur la première, reste la preuve d'une passion irraisonnée non contrôlée. Là, moi qui n'y connais rien, je peux te dire que ça n'appartient pas au professionnalisme. Si on voit autant Saïz, qui est souvent l'auteur de déséquilibres et de portées hésitants, ce n'est pas parce que tous les autres sujets sont cassés ou malades! <BR>je doute aussi que la direction prennent en considération les impressions du public. Déjà, si elle le faisait, elle ne s'en sortitrait pas: il faut bien choisir les danseurs! Mais,Yann Bridard ou Jérémie Bélingard qui sont de très bons danseurs et qui ont su convaincre à plusieurs reprises le public (quasimodo, puck) ne sont pas remontés en estime, bien au contraire! Alors, là je suis d'accord que ce n'est que la conséquence de la "cuisine interne". Il y doit y avoir de fameuses rancunes et intrigues entre danseurs et membres de la direction.<BR>Le favosritisme à long ou à court terme est présent partout, dans toutes les entreprises, de l'Opéra au flunch! Simplement, c'est plus visible sur une scène!<BR>La direction de la danse et Brigitte Lefvbre doivent prendre des risques. C'est leur métier. S'ils n'en prenaient pas, la troupe n'évoluerait pas. Mais, à côté de ça, trop de choses personnelles entrent en jeu. Si j'étais à la place de Brigitte Lefevbre, je distribuerai les danseurs selon les contraintes objectives (plannings..) mais aussi selon mes préférences, ce qui est logique. Je m'arrangerai simplement pour que ça ne se voit pas trop.<BR>Donner le rôle de Solor à Karl Paquette est un sacré risque qu'elle prend conscienmment, en professionnelle qu'elle est. Elle sait donc qu'il y a possibilité de "plantage" de la part de l'interprète. Si elle l'a pris, c'est parce qu'elle estime que Karl Paquette possède le potentiel enfoui en lui. Elle lui offre donc la chance de l'exprimer. Si Paquette se plante, il se mettra lui même au placard. C'est un cadeau empoisonnée quelque part. C'est en donnant des prises de rôles que l'on découvre les futurs étoiles. <BR>En plus, le 12/12 c'est à deux prises de rôles sur les rôles principaux que nous allons assister. C'est un très gros risque. Mais, si elle ne tentait jamais rien, ce serait d'un triste.<P>Donc, tout entre en jeu. Il y a simplement des choix d'interprètes qui portent plus à polémique que d'autres parce que derrière eux se dissimulent une machine dont nous ne voyons qu'un petit bout. Cependant, je crois qu'actuellement les "ambitions" du staff de la danse ne sont pas dissimulées. Que ça magouille en coulisses, OK. Mais que ces magouilles deviennent visibles comme le nez au milieu de la figure, non. Le public n'est constitué que d'amateurs,OK; mais c'est en majorité un public d'avertis. Amateurisme ne signifie pas débilité mentale ou ignorance totale. Il ne faut pas l'oublier...<P>Je crois que les réflexions sur ce sujet vont s'enchaînées, car il y en a des choses à dire. <BR>Fraîchement devenue parisienne, je peux quand même te confirmer que Karl Paquette m'a toujours laissée perlexe. Seulement, j'estime qu'il a sa chance et j'irai le voir en Solor, même si je voyais d'autres danseurs dans le rôle. C'est à lui de confirmer si Brigitte Lefvbre a eu raison ou non.<P>A bientôt<BR>Emie

_________________
Emilie


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Fri Nov 23, 2001 7:48 am 
Offline

Joined: Tue Nov 13, 2001 12:01 am
Posts: 62
Location: france
Je me permets de rebondir sur vos propos. Prenon le cas Eleonora Abagnato. <P>Vous écrivez :<P> 1. Eleonora est sur-distribuée<BR> 2. Eleonora est distribuée dans le rôle de Gamzatti qui lui correspond peu<BR> 2. Eleonora est la favorite<BR> 3. La direction veut la nommer étoile<P>On note donc qu'en la distribuant beaucoup et ceci dans des rôles difficiles pour elle, la direction lui fait prendre un risque et l'exposte fortement.<P>Suite à cela, il peut se produire deux choses (pour simplifier) soit elle réussit dans la difficile mission qu'on lui confie, et elle méritera son titre d'étoile. Soit elle échoue, et il sera difficile de la nommer étoile.<P>Où est le scandale ? Brigitte Lefebvre croit en Eleonora Abagnatto, elle veut valider son opinion et elle l'expose donc ... On peut critiquer cette approche, mais ce management est très défendable.<P>Si, elle avait voulu la favoriser autant que cela, il aurait été plus simple de la protéger et de la distribuer moins souvent pour la préserver physiquement dans des rôles qui lui correspondent plus.<P>Ce raisonnement se tient je pense, peut-etre est-ce celui de Brigitte Lefebvre ...


Top
 Profile E-mail  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Fri Nov 23, 2001 8:10 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Il y a effectivement ce problème du favoritisme qui peut être posé sous deux aspects. <BR>Le favori qu'on expose et le favori qu'on protège, à l'Opéra tous les favoris ont toujours été exposés et surdistribués.<P>Je crois qu'il faut poser le problème differemment, on surdistribue le chouchou au risque qu'il se casse, mais on le surestime tellement qu'on est sûr qu'il est incassable, qu'il peut tout faire, et qu'il ne risque rien. On croit tellement en lui qu'on va le surexposer. Regardez Marie-Agnès, Karl, Eleonora, et Jérémie jusqu'à la fin de la saison passée. De plus je n'ai jamais réellement râlé sur la surdistribution d'Eleonora cette saison, elle est première danseuse, j'ai ralé sur la non distribution d'autres danseuses ou danseurs. Je râle sur le fait que ce soit les mêmes qui dansent tout. N'aurait-on pu confier le rôle de Nikya à Averty ou Osta, ou Daniel ou Fiat par exemple au lieu d'inviter Zakharova.<P>Ne pas distribuer quelqu'un correspond à une punition, on ne protège pas quelqu'un en ne le distribuant pas, sauf quand il est dans le corps de ballet et encore, cela lui empêche d'apprendre correctement son métier. Le principe de l'artiste est d'être tout le temps sous les feux de la rampe. <BR>Donc il est normal qu'Eleonora soit surdistribuée, à l'heure actuelle. Je crois que la contre-performance d'Eleonora ne changera rien à sa destinée. Elle sera décriée par certains afficionados qui diront "C'est scandaleux, une étoile doit tenir techniquement", d'autres s'en moqueront éperdument car elle apportera quand même quelque chose au ballet.<P>A la cour du roi, la favorite était de toutes les sorties, c'est pareil à l'Opéra, la favorite est de tous les spectacles, mais ceux qui conviennent le plus à son tempérament artistique et à ses goûts personnels aussi, je pense qu'on a privilégié le côté Artiste d'Eleonora pour le rôle de Gamzatti au côté technicienne. <P>C'est effectivement paradoxal, mais s'il la faisait moins danser, elle semblerait moins aimée, et moins favorite. <P>Vous savez l'Opéra n'est plus à un paradoxe prêt.<P>Emie, une précision sur toutes vos impressions fort justes, l'Opéra ne prend aucun risque artistique sur Bayadère, le public viendra quel que soient les interprètes. Les gens viennent pour voir les Fastes de l'Orient, beaucoup se moquent de ce qu'ils voient sur scène. Il y a certainement plus de public qui n'a pas vu le plantage d'Eleonora que de public qui l'a vu. C'est bien pour cela parce que le risque artistique est limité, sur un ballet comme cela, qu'ils peuvent se permettre de distribuer Paquette en Solor. Mais j'ai hâte de le voir dans ce rôle et j'ai envie qu'il y arrive. Je ne suis pas contente de voir les danseurs se planter sur scène. Je pense que Paquette peut se montrer meilleur dans Solor que dans d'autres rôles car comme je l'ai déjà écrit, c'est son rôle favori, celui qu'il veut danser, donc il mettra tout son coeur à l'ouvrage pour le passer le mieux possible. Ce qui arrivera après ses prestations sera une autre histoire. Je ne crains pas du tout Eleonora en Nikya, elle est si lyrique que ce rôle lui conviendra merveilleusement.<P> <BLOCKQUOTE><font size="1" face="Verdana, Arial">quote:</font><HR><BR><B>NB</B><BR>Je laisse ce topic ouvert jusqu'à lundi matin afin de permettre à ceux qui verront la prestation de Bayadère de ce soir et de dimanche de poster leur impression. <BR>A partir de lundi soir, les débuts d'Aurélie Dupont et Manuel Legris seront l'occasion d'ouvrir un nouveau topic consacré à nos impressions sur la Bayadère et tout ce qui l'entoure. J'espère qu'il sera aussi riche en discussion que celui-ci. Merci à tous ceux qui animent ce forum grâce à leur passion Image !<BR><HR></BLOCKQUOTE><P><p>[This message has been edited by Cathy (edited November 23, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Fri Nov 23, 2001 8:46 am 
Offline

Joined: Wed Apr 11, 2001 11:01 pm
Posts: 9645
Location: Paris, France
Les distributions ont encore changé, Laetitia Pujol récupère toutes les Gamzatti face à Aurélie Dupont, ce qui semble une mesure de bon sens pour soulager Eleonora Abbagnato, par contre celle-ci récupère deux premières variations les 1er et 4 décembre.<P>Il semblerait également que Muriel Hallé ne danse plus du tout la 3e ombre laissant sa place à Fanny Fiat et Marie-Solène Boulet. Pourquoi ne pas avoir distribué les danseuses remplaçantes, je suis persuadée que d'autres coryphées sont dessus comme Juliette Gernez ou Aurore Cordellier, pourquoi ne pas leur avoir donné au moins un spectacle. Je sais que deux mois de représentations c'est long, que les danseurs se blesseront et que nous risquerons de voir ces danseuses, mais ne peut-on leur donner tout de suite le plaisir d'être distribuée ?<BR><p>[This message has been edited by Cathy (edited November 23, 2001).]

_________________
http://www.danser-en-france.com/forum


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Sat Nov 24, 2001 5:47 am 
Offline

Joined: Sun Jun 10, 2001 11:01 pm
Posts: 78
"je suis persuadée que d'autres coryphées sont dessus comme Juliette Gernez ou Aurore Cordellier" <P>Juliette Gernez n'est pas remplaçante des variations des ombres et Aurore Cordellier est remplaçante de la première variation, elles ne peuvent donc pas faire la 3° variation.


Top
 Profile  
 
 Post subject: Re: La Bayadère - TNOP, Bastille - du 17 novembre 2001 au 5
PostPosted: Sat Nov 24, 2001 5:49 am 
Offline

Joined: Sun Jun 10, 2001 11:01 pm
Posts: 78
Cathy auriez vous l'amabilité de supprimer les deux premiers messages, je crois que j'ai un peu bafouillé. Merci!


Top
 Profile  
 
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic This topic is locked, you cannot edit posts or make further replies.  [ 124 posts ]  Go to page Previous  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9  Next

All times are UTC - 7 hours [ DST ]


Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 5 guests


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot post attachments in this forum

Search for:
Jump to:  
The messages in this forum are posted by members of the general public and do not reflect the opinions or beliefs of CriticalDance or its staff.
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group