main
forum
criticaldance
features
reviews
interviews
links
gallery
whoweare
search


Subscribe to the monthly for free!


Email this page to a friend:


Advertising Information

Un Cdnaute à Moscou 1

Bolchoï - 'Chipollino', spectacle en matinée

Par Jean-Luc Donay

Représentation du 2 juin 2004, Théâtre du Bolchoï, Moscou

 

Vite! Aujourd’hui le premier spectacle que je vois au Bolchoï commence à midi : c’est l’heure habituelle pour les spectacles en matinée, car les Russes ont pour habitude de déjeuner plus tard que nous. Avec Sacha, nous nous rendons au Bolchoï par le métro.

Durant le trajet, il m’explique que Chipollino est un ballet conçu pour les enfants ; aujourd’hui, le spectacle est d’ailleurs prioritairement réservé pour des enfants vivant à l’orphelinat. Arrivé au Bolchoï, je vois en effet de nombreux enfants, sagement groupés en rangs et semblant intimidés par l’imposant théâtre. Plusieurs femmes s’occupent d’arranger leurs vêtements ainsi que les coiffures des petites filles.

Un point épineux à surmonter : à l’entrée du théâtre, il y a maintenant des agents de sécurité qui ne vous laissent entrer que si vous avez un billet. Or je n’ai pas de billet sur moi, puisqu'il faut le demander à l’administrateur à l’intérieur du théâtre. Sacha parlemente avec « l’armoire à glace » qui ne veut rien savoir. Finalement, nous restons devant lui sans rien dire, et au bout de cinq minutes il nous laisse passer (allez donc savoir pourquoi !) Ouf !

A l’avenir, pour que je pénètre seul dans le théâtre, Sacha rédigera pour moi un mot en Russe qui explique que mon billet est à l’intérieur. Cela ne se passera pas sans encombre

Nous nous dirigeons vers l’endroit où se trouve l’administrateur (l’équivalent de la boîte à sel à Garnier) et on me tend un billet à mon nom.

Je monte l’escalier et là, il est obligatoire de donner ses affaires au vestiaire (le mot Russe est ??????? qui se prononce "Garde-robe" !). A chaque étage, il y a deux vestiaires disponibles où de vieilles dames s’occupent de vos affaires. Pas question de donner ses affaires dans n’importe quel vestiaire, elles exigent de savoir où est ma place... Aujourd’hui le vestiaire est gratuit.

Je pénètre dans l’immense salle où l’atmosphère est enjouée et enthousiaste du fait de la présence de nombreux enfants.

Une totale découverte, un ballet complètement inconnu pour moi. Sur la musique de Karen Khatchaturian (aucun rapport avec le célèbre Aram!) et une chorégraphie d’Henrikh Maiorov, ce ballet est tiré du conte de fée "Chipollino" de l’Italien Gianni Rodari.

L’argument : une histoire de légumes dont le héros est un malicieux Petit Oignon ( cipolla veut dire oignon en Italien). Dans un village imaginaire les fleurs, les fruits et les légumes vivent ensemble sous le pouvoir du tyrannique Prince Citron. Chipollino est le jeune fils d’une célèbre famille d’oignons. Tout va plutôt bien dans le village jusqu’au jour où le chef de la police dénommé Monsieur Tomate arrive et annonce aux villageois qu’une nouvelle loi leur impose de payer la lumière du soleil, la pluie et le vent. Tout le monde est bouleversé... Notre petit héros monte sur les pieds de Monsieur Tomate en signe de protestation, puis s’enfuit. Mais les policiers ne le retrouvant pas, la police jette le père de Chipollino en prison.

Pendant ce temps, Monsieur Tomate constate que la Mère Potiron est en train de construire sa nouvelle maison sur les terres de la Comtesse Cerise, et il ordonne que la maison soit immédiatement détruite. Chipollino apprenant ces nouvelles décide de sauver son père et de mettre fin à la dictature de Monsieur Tomate.

Dans le château de la Comtesse Cerise, Chipollino et Mademoiselle Petit Radis (son amie) se lient d’amitié à la triste princesse Magnolia qui les aidera à sauver le père de Chipollino et à renverser Monsieur Tomate.

Il s’agit là d’un ballet amusant, léger, à la chorégraphie classique et agréable, ce qui est parfait pour les enfants et les inciter à l'éveil à la danse classique. D’ailleurs, ce public là a réagi avec bonne humeur, riant et applaudissant chaque farce de Chippolino destinées à ridiculiser Monsieur Tomate. Les rôles principaux étaient tenus par Maria Bogdanovitch (Petit Radis) et Elena Andrienko (Princesse Magnolia). Quant au rôle de Chipollino, il était tenu par Denis Medvedev que nous avons vu à Paris dans la 1ère variation du Pas d’Action de La Fille du Pharaon.

Ce soir ce sera beaucoup plus sérieux. J’attends avec impatience le spectacle du soir consacré à l’Ecole de Danse du Bolchoï. En attendant, repas puis promenade !

 


Edited by Catherine Schemm

Read related stories in the press and see what others are saying. Click here.

 

about uswriters' guidelinesfaqprivacy policycopyright noticeadvertisingcontact us