main
forum
criticaldance
features
reviews
interviews
links
gallery
whoweare
search


Subscribe to the monthly for free!


Email this page to a friend:


Advertising Information

Opéra de Paris

'Giselle' - Un couple sublime !

Par Catherine Schemm

Représentation du 5 février 2004 -- Palais Garnier, Paris

 

Distribution : Agnès Letestu (Giselle) – José Martinez (Albrecht) – Yann Bridard (Hilarion) – Stéphanie Romberg (Myrtha) – Dorothée Gilbert et Alessio Carbone (pas de deux des paysans) – Nathalie Aubin, Natacha Quernet (Deux wilis)

 

Pour cette série de Giselle, l'Opéra a prévu une belle alternance de couples et après Aurélie/Nicolas, Alina/Manuel nous pouvions découvrir ce soir Agnès Letestu et José Martinez.

Ce n'est pas l'histoire de Giselle ici, mais celle de Giselle et d'Albrecht qui nous est vraiment contée. Agnès campe une Giselle très naïve, elle n'est pas la "demeurée" de la version Mats Ek, mais elle vit dans son univers à elle et est d'autant plus une proie facile pour Albrecht. Son jeu est subtil et elle fait une folie toute en finesse qui sort de l'ordinaire, là encore pas de grandes démonstrations inutiles, mais une retenue, elle aussi est dans son autre monde. La manière dont elle veut rentrer chez elle et est appelée par l'appel inexorable des futurs wilis est très bien senti. A noter aussi l'implication énorme d'Albrecht dans cette scène qui se rend compte sans doute à ce moment-là qu'il éprouve des remords et essaye de la faire revenir sur terre.

Au deuxième acte, Agnès est plus traditionnelle, mais elle est une belle wilis aux longues arabesques, aux superbes bras. Quelle belle scène aussi quand elle lui rappelle le souvenir de la marguerite ! Techniquement, elle est impeccable tout le long du ballet, et il est heureux de voir à quel point Aurélie et Agnès ont su renouveler l'image de Giselle tout en lui étant fidèle.

José Martinez est un Albrecht fantastique et il forme un véritable couple avec Agnès, leur complicité sur scène est évidente, et cela se sent dans le jeu. José campe un prince-paysan, très entreprenant, venu là pour s'amuser et qui se rend compte trop tard de sa légèreté. On apprécie son côté taquin dans la diagonale où Giselle lui donne des baisers sur les mains et où celui-ci se détourne au grand étonnement de la jeune paysanne pour mieux lui reprendre des bisous.

Au deuxième acte son entrée est absolument fabuleuse, pleine de douleur, de remords. Sa variation ne l'est pas moins avec équilibres, pirouettes ralenties. Sa coda où il implore le pardon est aussi un modèle du genre avec des entrechats parfaits. Et la scène finale où Albrecht reste seul avec son désespoir tenant entre ses mains une des fleurs que lui a donnée Giselle. Vraiment un très bel Albrecht.

Yann Bridard est un Hilarion qui ne demande qu'à être aimé, et on se met à éprouver de la compassion pour lui notamment au deuxième acte, dans sa danse de mort.
Stéphanie Romberg est Myrtha dans son jeu, par contre, elle n'a pas toute la légèreté que l'on pourrait espérer dans le rôle.

Natacha Quernet campe une soliste wilis sublime dans ses ports de bras, ses arabesques ralenties, quelle merveilleuse évanescence. Nathalie Aubin semble par contre en totale méforme à ses côtés.

Dorothée Gilbert et Alessio Carbone nous régalent dans le pas de deux des paysans et forment un couple magnifique aussi bien stylistiquement qu'artistiquement, ils apportent une fraîcheur aux rôles. Ici c'est bien au divertissement offert par de jeunes mariés que nous assistons. Lui a une technique vive et brillante, malgré quelques petits déséquilibres, elle est juste dans toutes ses intentions, que ce soit ses ports de bras, ports de tête, sauts, équilibres. Ils sont tous les deux charmants et émaillent tous leur pas de deux de clins d’œil, de bisous, comme il faut dans ce morceau.

Le corps de ballet manque par moment de rigueur, et par moment est excellent, mais dans l'ensemble une magnifique représentation de Giselle.




Edited by Cathy

Please join the discussion in our forum.

 

about uswriters' guidelinesfaqprivacy policycopyright noticeadvertisingcontact us